IranDroits de l'hommeLes manifestations se poursuivent en Iran en réponse aux...

Les manifestations se poursuivent en Iran en réponse aux crises sociales et économiques actuelles

-

Ces dernières semaines, de nombreuses manifestations ont eu lieu à travers l’Iran en raison de l’agitation de la société face au manque de tentatives du régime iranien pour résoudre les crises sociales et économiques actuelles en Iran.

Mardi, des retraités du ministère iranien de la Santé ont organisé des manifestations dans des villes iraniennes pour exiger de recevoir leurs pensions et primes différées que le régime a refusé d’ajuster pour s’adapter à la hausse du taux d’inflation.

Le 3 septembre, juste avant le début de la nouvelle année scolaire, les enseignants iraniens ont lancé la première de nombreuses manifestations en réponse au manque d’opportunités d’emploi et aux bas salaires.

Le CNRI a déclaré : « Il y a eu de nombreuses protestations de la part des enseignants du bulletin vert, qui ont réussi le test d’emploi du ministère de l’Éducation. Pourtant, le régime a jusqu’à présent refusé de les employer malgré la pénurie d’enseignants à travers l’Iran. »

Le régime n’ajuste pas les pensions et les salaires à la situation économique actuelle. Les salaires ont été augmentés en avril à 39%, mais compte tenu de la hausse du taux d’inflation depuis lors, la hausse est loin d’être suffisante pour que les gens vivent confortablement.

Dans une citation d’Ali Aslani du conseil d’administration des Conseils islamiques du travail, le quotidien Kar-o Kargar a écrit : « Une augmentation de 39 % des salaires en 2021 ne couvrira que 37 % du coût de la vie de la population. Le salaire de 4 millions de tomans d’un ouvrier ne couvre que dix jours du mois, et après cela, les ouvriers arrivent à peine à joindre les deux bouts jusqu’à la fin du mois. Ils doivent supprimer bon nombre des dépenses de base de leur vie. »

Selon les médias et les responsables officiels, le seuil de pauvreté en Iran est estimé à environ 10 millions de tomans. Pendant ce temps, la base salariale est de 3,9 millions de tomans.

Le quotidien Etemad a expliqué que selon le Centre des statistiques d’Iran, le chiffre estimé du seuil de pauvreté se situe entre 11 et 12 millions de tomans, mais de nombreux enseignants gagnent moins de la moitié de ce montant.

Selon l’article 41 du code du travail du régime, il stipule que « les salaires doivent être ajustés en fonction du taux d’inflation » et que les salaires « devraient être suffisants pour assurer le minimum vital ».

En d’autres termes, le régime pourrait aider les Iraniens en mettant au moins en œuvre sa loi sur le travail. Mais au fil du temps, il devient de plus en plus clair que le régime des mollahs n’est pas disposé à aider les Iraniens.

Manifestation en Iran
Manifestation en Iran

À ce jour, Ebrahim Raïssi, le nouveau président du régime, et son administration n’ont pas encore établi de plan pour résoudre les problèmes économiques auxquels sont confrontés les Iraniens ou pour lutter contre la hausse des taux d’inflation.

Lors de ses tournées à travers le pays après son investiture en août, Raïssi n’a fait que de fausses promesses aux citoyens iraniens, affirmant que « si Dieu le voulait », les problèmes seraient résolus !

Le quotidien Etemad a déclaré dans sa publication du 28 septembre que bon nombre des problèmes qui doivent être résolus nécessitent une législation claire pour les surmonter et ils pensent que Raïssi n’a pas la volonté ou la capacité d’assigner des tâches qui doivent être accomplies pour faire avancer les efforts pour résoudre les crises.

En fait, le gouvernement de Raïssi est trié sur le volet par le guide suprême du régime pour consolider le pouvoir dans le régime par le biais du terrorisme et de l’oppression domestique. L’oppression du régime vise à réduire les manifestations et à contrôler la société iranienne agitée.

Lire aussi : Les manifestations se poursuivent au Khouzistan iranien pour la dixième nuit consécutive

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous