IranDroits de l'hommeIran: La femme du dissident Ganji lui demande de...

Iran: La femme du dissident Ganji lui demande de cesser sa grève de la faim

-

AFP, Téhéran, 6 août – La femme du plus emblématique des prisonniers politiques iraniens, Akbar Ganji, lui a demandé de cesser la grève de la faim qu’il observe depuis 57 jours.
« Je demande à tous nos amis et à tous ceux qui l’ont soutenu de faire pression sur lui pour qu’il cesse sa grève de la faim et de faire pression sur la justice pour qu’elle accepte ses demandes (de libération conditionnelle) car son jugement était illégal et injuste », a déclaré Massoumeh Shafiie samedi à l’AFP.
« Je suis très inquiète, je n’ai pas pu lui rendre visite depuis une semaine. J’étais encore à l’hôpital jeudi et vendredi, mais on ne m’a pas autorisé à le voir », a-t-elle dit.
« Je veux que cela cesse. Etre sans nouvelles de Ganji est en train de nous détruire, moi et mes filles », a-t-elle dit.
Akbar Ganji, 46 ans, a été condamné en 2001 à six ans de prison après un article mettant en cause plusieurs dignitaires dans une série de meurtres d’intellectuels et d’écrivains.
Il est en grève de la faim pour obtenir sa libération sans conditions.
L’Union européenne a de nouveau réclamé que le « prisonnier de conscience » soit libéré.
L’UE a demandé au ministère des Affaires étrangères et à la justice iraniens de l’informer « d’urgence » sur la situation d’Akbar Ganji, a indiqué la présidence britannique de l’Union dans un communiqué reçu à Téhéran.
L’ambassadeur britannique, Richard Dalton, a demandé à rendre visite au dissident à l’hôpital de Téhéran.
Jeudi, la France a de nouveau demandé la « libération immédiate » d’Akbar Ganji et d’un de ses avocats Abdolfattah Soltani, également arrêté.
Le juge Massoud Moghadassi, qui avait condamné Akbar Ganji en première instance à dix ans de prison, a été abattu mardi de deux balles tirées dans la tête par un homme à moto, dans sa voiture en pleine rue de Téhéran.
Personne n’a envisagé sérieusement un lien avec l’affaire Ganji.
La justice a refusé jusqu’alors de libérer le journaliste, mais dit qu’elle examinera son cas s’il fait lui-même la demande, ce qu’il ne veut pas entendre.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous