IranDroits de l'hommeIran-Irak : Une conférence dans la capitale américaine condamne...

Iran-Irak : Une conférence dans la capitale américaine condamne l’ingérence iranienne en Irak

-

Iran Focus

https://fr.iranfocus.comench/uploads/img435098792dca4.jpg » />

Washington, 15 octobre – Lors d’une conférence jeudi à Washington, un groupe d’experts juridiques et politiques sur le Moyen-Orient ont condamné l’ingérence iranienne dans la constitution irakienne soumise aujourd’hui à un référendum

Organisée sous l’égide de la Coalition mondiale contre l’intégrisme, la conférence s’est penchée sur l’ingérence iranienne en Irak particulièrement dans le referendum sur la constitution et ses implications sur le principal groupe d’opposition iranien, les Moudjahidine-e-Khalq (Mek ou OMPI) qui se trouvent dans la base Achraf en Irak.

Parmi les orateurs se trouvaient le Dr. Abdullah Rashid Aljabouri, récemment encore gouverneur de la province de Diyala où est située la base Achraf.

Le peuple irakien « ne veut pas vivre sous occupation, mais il ne veut pas non plus vivre dans une soi-disant République islamique sous la domination de l’Iran”, a dit Aljabouri en donnant des détails sur l’ingérence iranienne et dans la rédaction du projet de constitution.

“Le régime iranien a utilisé ses agents en Irak pour agir jusque dans l’élaboration de la nouvelle constitution. Ainsi donc, le projet contient une clause contraire aux droit international sur l’asile politique. C’est important pour nous Irakiens, parce que nous pensons que l’opposition iranienne, l’OMPI et ses alliés de la coalition du Conseil national de la résistance iranienne, sont les meilleurs amis des Irakiens qui aspirent la liberté et la souveraineté. En avril dernier, 2,8 millions d’Irakiens ont signé la plus grande pétition de l’histoire de l’Irak appelant le gouvernement irakien à réaffirmer le statut de l’OMPI comme un mouvement de résistance légitime et l’asile politique pour ses membres. »

“L’opposition iranienne du CNRI et de l’OMPI sont nos alliés dans cette immense lutte pour la démocratie et la paix au Moyen-Orient”, a dit Aljabouri, ajoutant que l’ingérence iranienne en Irak avait fait monter l’intégrisme islamiste dans la plupart des pays musulmans chi’ites. »

Le Pr. Steven Schneebaum, avocat et enseignant à l’université Johns Hopkins s’est attaché à la terminologie de l’article 21C du projet de constitution irakien. “Cette section, qui concerne l’asile, refuse en l’état des choses l’asile politique en Irak à toute personne qui a été entre autre « accusée » de crime international ou de terrorisme. Nous ne contesterons pas ce déni d’asile à des personnes qui ont été jugées et condamnées comme terroristes … Mais ni la Convention de Genève ni les diverses conventions internationales régissant le traitement des réfugiés ne permettent la détermination du statut de quelqu’un sur la base d’une accusation ».

“Etant donné que l’accusation est essentiellement un acte assigné à la branche exécutive, et que la détermination de la véritable culpabilité revient à une justice indépendante, la terminologie actuelle donnerait à l’exécutif un pouvoir absolu de donner ou refuser l’asile, sans aucune chance de défense pour le réfugié ou un tribunal”, a déclaré Schneebaum avant d’ajouter, “Nous savons tous que les résidents de la base Achraf, qui sont membres du principal groupe d’opposition iranien ont été accusés de terrorisme par le régime de Téhéran”.

Reza Bulorchi de l’Alliance américaine pour la démocratie en Iran a affirmé que « la campagne sur plusieurs plans de l’Iran pour déstabiliser l’Irak représente une énorme menace pour l’avenir d’une nation stable, pacifique et démocratique”.

“La campagne de Téhéran en Irak n’est pas simplement une petite opération en réaction à l’engagement des Américains en Irak. Le monde des affaires, les compagnies écrans, les groupes religieux, les ONG et les subventions pour les écoles et les universités font tous partie du lot », a indiqué Bulorchi.

La conférence coïncidait avec l’annonce cette semaine d’une déclaration signée par un million d’Irakiens, condamnant l’ingérence de Téhéran en Irak et l’appel au changement de l’article 21 C du projet de constitution.

Par ailleurs, mercredi, le Washington Times a publié un appel lancé au président Bush, au Premier ministre Tony Blair, aux dirigeants irakiens et au secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan par plus de 150 parlementaires de 20 pays européens appelant à une modification urgente de l’article 21c de la future constitution irakienne.

Jeudi, l’Irak a annoncé qu’il avait atteint un accord parmi les divers partis politiques pour continuer avec la constitution car un second vote pourra être requis dans quatre mois sur ce projet pour l’amender.

7,062FansLike
1,157FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous