IranDroits de l'hommeIran : 12 insurgés tués dans des affrontements à...

Iran : 12 insurgés tués dans des affrontements à la frontière afghane

-

Iran Focus, Téhéran, 5 avril – Mercredi, l’Iran a annoncé que ses forces de sécurité avaient tué douze dissidents iraniens appartenant à un groupe responsable d’une attaque armée qui s’est produite en mars dernier contre un convoi de hauts responsables du gouvernement dans la province de Sistan-va-Balouchistan, dans le sud-est de l’Iran.

L’agence de presse Fars dirigée par le gouvernement a cité un responsable politique anonyme affirmant que Abdolmalek Reigi, le chef du groupe nommé Jondollah, et 11 membres de ce groupe avaient été tués dans des affrontements avec les forces de sécurité à la frontière iranienne avec l’Afghanistan.

Des centaines de personnes ont été arrêtées dans cette province iranienne du sud-est suite à l’embuscade contre le convoi du gouvernement transportant des dizaines de responsables de province en mars.

La majorité des personnes arrêtées sont des Baloutches, minorité ethnique majoritairement musulmane sunnite, qui selon les autorités ont des liens avec les agresseurs.

Vingt-deux responsables du gouvernement et des provinces d’Iran ont été tués et au moins sept, dont le gouverneur de la ville de Zahedan, ont été gravement blessés dans l’embuscade alors que leur convoi partait de Zabol en direction de Zahedan aux premières heures du 17 mars. Sept autres ont été pris en otages.

Quelques heures après l’attaque, le chef de la police iranienne, le général de brigade Ismaïl Ahmadi-Moghadam a annoncé que tout semblait indiquer que les assaillants avaient rencontré des officiers des services de renseignements britanniques.

Le ministère de l’Intérieur iranien a également montré du doigt la Grande-Bretagne et les Etats-Unis et les a accusé d’avoir organisé cette agression.

Le ministre et religieux radical chiite Mostafa Pour-Mohammadi a également affirmé que les personnes derrière cette attaque étaient les mêmes que celles responsables de la série d’attentats à la bombe qui s’est produite dans la province du Khouzistan plus tôt cette année et en 2005.

« Ce qui est certain à propos des événements récents à Zabol et au Khûzistân est que les agresseurs sont les mêmes », a affirmé Pour-Mohammadi.

« Selon nos informations, des responsables de la sécurité britanniques et américains ont rencontré plusieurs fois certains chefs de bandits et les ont incités à mener des attentats terroristes [en Iran »> », a-t-il dit.

L’Iran connaît ces derniers mois une escalade de la violence dans les régions habitées par les Baloutches, qui se plaignent des politiques discriminatoires et répressives du régime théocratique.

7,062FansJ'aime
1,179SuiveursSuivre
0AbonnésS'abonner

Dernières nouvelles

Ce que les empoisonnements au gaz en Iran nous disent sur le régime au pouvoir

Depuis des mois, des écoles en Iran sont dans le collimateur d'attaques au gaz contre les enfants du pays....

Le régime iranien se dirige vers l’obtention d’armes nucléaires

Le régime iranien est une fois de plus au centre d'une dangereuse escalade de la prolifération d’armes nucléaires. Un...

Le Congrès américain soutien la quête du peuple iranien pour une République démocratique et laïque

Plusieurs membres bipartites de la Chambre des représentants des États-Unis ont présenté une résolution (H. RES. 100) soutenant le...

Une vague d’attaques par empoisonnement contre des écoles laisse des centaines de personnes malades

L'Iran est secoué depuis trois mois par des empoisonnements en série contre des écoles réservées aux filles, qui ont...

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite l'inquiétude du régime iranien. La veille du dernier mercredi de...

Conférence de la Journée internationale de la femme en soutien à la lutte des femmes en Iran

Le 4 mars, une conférence a eu lieu en l'honneur de la journée internationale de la femme. Conférence intitulée...

Doit lire

Iran – La fête du feu, veille du dernier mercredi de l’année, cauchemar pour la dictature

Tcharshanbé Soury est une ancienne tradition iranienne qui suscite...

Les démocrates devraient entendre la voix des Iraniens, pas celle des dictateurs

Le soulèvement national iranien se poursuit malgré ses hauts...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous