IranDroits de l'hommeInquiétudes soulevées par le « départ à la retraite...

Inquiétudes soulevées par le « départ à la retraite » de professeurs en Iran

-

BBC News, Téhéran, 22 juin – De Frances Harrison – Quarante professeurs et conférenciers de l’Université de Téhéran, en Iran, ont été mis à la retraite jeudi.

Cette initiative laisse à craindre que le nouveau gouvernement du président Ahmadinejad est en train de procéder à une purge des professeurs.

L’année dernière, des manifestations ont éclaté lorsqu’il a nommé un ayatollah président de l’université, première fois qu’un religieux occupe une telle fonction.

Le président de l’université a déclaré qu’il n’y avait rien de politique ou de religieux dans ces départs à la retraite.

L’ayatollah Abbas Ali Amid-Zanjani a affirmé que les personnes qui partaient à la retraire devaient être averties par avance que, dans la culture iranienne, la retraite revenait à une mort précoce, paroles peu réconfortantes.

Il a avancé que ces personnes appartenaient aussi bien à la droite qu’à la gauche radicale et avaient été choisies parce qu’elles avaient plus de 65 ans et parce qu’elles pouvaient être facilement remplacées.

Lorsqu’on lui a demandé comment il était parvenu à rester président d’université malgré son âge de 68 ans, l’ayatollah Amid-Zanjani a affirmé que ce n’était pas lui qui décidait.

« Des émotions attisées »

Il a expliqué que les personnes qui quittaient leur poste n’étaient pas toutes des professeurs titulaires et il a contesté les allégations des critiques selon lesquelles 40 enseignants étaient extrêmement qualifiés, affirmant qu’il devait y avoir une définition du mot qualifié.

Le président d’université s’est plaint que certains professeurs avaient attisé les émotions des étudiants.

Ces enseignants, a-t-il dit, ne seront plus autorisés à travailler, mais ceux qui n’ont pas émis de protestations pourront éventuellement travailler à l’occasion dans le futur.

Un des griefs exprimés récemment lors d’un mouvement de protestation étudiant à Téhéran était le départ à la retraite d’un si grand nombre de professeurs de l’université.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous