IranDroits de l'hommeEbadi demande aux USA de faire plus pour les...

Ebadi demande aux USA de faire plus pour les droits en Iran

-

Reuters: La militante iranienne des droits de l’homme Shirin Ebadi, prix Nobel de la paix 2003, reproche aux Etats-Unis de fermer les yeux sur la répression dans son pays dans l’espoir d’obtenir des concessions de Téhéran sur son programme nucléaire.

 Dans une interview accordée mardi à Reuters, l’avocate félicite Barack Obama pour son prix Nobel et espère que cette distinction incitera le président américain à se faire le héraut des droits de l’homme à travers le monde. Shirin Ebadi a quitté l’Iran juste avant l’élection présidentielle du 12 juin, qui a vu la réélection contestée du président sortant, l’ultraconservateur Mahmoud Ahmedinejad, et a entraîné les pires violences civiles dans le pays depuis la révolution islamiste il y a trente ans.

 Dans son interview, Shirin Ebadi dénonce les "parodies de procès" intentées contre les opposants. Pour elle, les Etats-Unis et les pays occidentaux, soucieux de voir Téhéran se plier aux exigences du traité de non prolifération, font du dossier nucléaire une priorité au détriment de la défense des droits de l’homme en Iran.

Rappelant les condamnations à mort prononcées dans son pays et l’incarcération de journalistes, elle reproche à l’Occident de "fermer les yeux" sur ces réalités. "Pourquoi M. Obama choisit-il de serrer la main à (des représentants d’) un pays qui bafoue les droits de l’homme?", dit-elle. "Ces trois dernières années, on a surtout parlé de la question nucléaire et, encore aujourd’hui, les Etats-Unis veulent uniquement se focaliser sur ce dossier."

Shirin Ebadi, qui entend rentrer dans son pays d’ici deux mois environ, demande aux Occidentaux de plaider en faveur des trois opposants récemment condamnés à mort, selon elle sous de faux prétextes. Les initiales du nom d’un des condamnés correspondent à celles de Mohammad-Reza Ali-Zamani.

En août, l’agence de presse Mehr avait rapporté qu’Ali-Zamani, 37 ans, était notamment accusé d’appartenir à une association "terroriste" monarchiste. Selon Shirin Ebadi, Ali-Zamani a été arrêté bien avant l’élection du 12 juin et n’a donc pu participer aux manifestations.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous