IranDroits de l'hommeManifestation à Paris contre la peine de mort en...

Manifestation à Paris contre la peine de mort en Iran

-

Iran Focus : Plus de cinq cent personnes ont manifesté hier à 18h sur la place de Trocadéro pour réclamer la fin de la peine de mort en Iran. Cette manifestation à l’appel du Comité de Soutien aux Droits de l’Homme en Iran (CSDHI) à trouvé un large écho parmi les Iraniens de la région parisienne et des citoyens français venus nombreux pour exprimer leur indignation des condamnations à mort prononcées en Iran.

 De nombreux personnalités étaient présents à cette manifestation dont Mgr Jacques Gaillot l’évèque de Parténia qui tout en réclamant la vive sauve pour Sakineh Mohammadi Ashtiani condamné à la lapidation par les mollahs de Téhéran, a appelé à une mobilisation pour tous les condamné à mort en Iran particulièrement les prisonniers politiques et les 8 sympathisants des Moudjahidine du peuple de les condamnations à mort ont été confirmé pour avoir participé aux manifestations de l’an dernier ou pour leur lien de parenté avec des membres de l’OMPI résidant à Achraf.

Les manifestants brandissaient les photo de Farah Vazehan qui est la première femme condamnée à mort pour participation aux manifestations de l’an dernier en Iran. Farah Vazehan est accusé de sympathie pour l’OMPI.

Sur le Parvis des droits de l’Homme une femme représentait la scène du châtiment cruel de la lapidation. Des manifestants vêtus de l’uniforme des prisonniers symbolisaient les prisonniers politiques condamnés à mort.

Outre Farah (Elmira) Vazehan, selon Amnesty International plusieurs prisonniers politiques risquent des exécutions imminentes.

 Il s’agit de M. Ja’far Kazemi, Mohammad Ali Haj Aghaei, Ali Saremi, Abdolreza Ghanbari, Ahmad Daneshpour Moghaddam et Mohsen Daneshpour Moghaddam et Javad Lari.

Sima une jeune manifestante a déclaré à Iran Focus que la mobilisation pour Sakineh Achtiani est nécessaire mais pas suffisante. Le régime peut très bien manœuvrer, a-t-elle dit en mettant cette exécution en suspend pour stopper l’élan internationale, mais continuer à condamner à mort des opposants. C’est pourquoi a-t-elle ajouté il faudrait l’adoption de mesures de sanction internationale comme vient de le réclamer le ministre des affaires étrangères française Bernard Kouchner.

Les manifestants ont marché de la place du Trocadéro à la place Iéna en face de l’ambassade d’Iran en scandant les slogans « A bas Khameneï », « A bas le principe du guide suprême ». Laleh une autre iranienne a déclaré  que la fin de ces exécutions ne saura possible que quand ce régime n’existerai plus.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous