IranDroits de l'hommeIran: les déclarations de Sakineh soulèvent des questions, selon...

Iran: les déclarations de Sakineh soulèvent des questions, selon Berlin

-

 

AFP: Les déclarations de Sakineh Mohammadi-Ashtiani, une Iranienne condamnée à mort par lapidation, qui a affirmé vouloir porter plainte contre deux journalistes allemands venus interviewer son fils, sont sujettes à caution, a laissé entendre dimanche le ministère allemand des Affaires étrangères.

« Le contenu des déclarations rapportées et la façon dont elles ont été faites soulèvent bien des questions », a déclaré une porte-parole.

L’Iranienne, emprisonnée depuis 2006 pour le meurtre de son mari et qui risque la peine de mort pour adultères, a été présentée samedi à la presse devant laquelle elle a affirmé vouloir porter plainte contre plusieurs personnes, dont deux journalistes allemands venus interviewer son fils et emprisonnés depuis en Iran.

Elle a affirmé vouloir également poursuivre Me Mohammad Mostafaie, son ancien avocat, Mina Ahadi, qui dirige le Comité international antilapidation, à Cologne.

« Malheureusement, il n’est pas rare que les gens en Iran soient contraints à faire des déclarations », indique-t-on à Berlin de source diplomatique.

Un haut responsable de la justice iranienne, Malek Ajdar Sharifi a indiqué que la peine de mort par lapidation prononcée à l’encontre de Mme Mohammadi-Ashtiani pourrait être annulée.

Par ailleurs, 100 personnalités allemandes, dont plusieurs ministres, des dirigeants d’entreprise et des sportifs, ont appelé dimanche à la libération des deux journalistes allemands détenus depuis octobre en Iran.

L’appel a été publié par le Bild am Sonntag qui avait dépêché les deux journalistes en Iran où ils ont été arrêtés alors qu’ils interviewaient le fils et l’avocat de Mme. Mohammadi-Ashtiani.

Téhéran reproche aux deux Allemands d’être entrés en Iran en tant que touristes et non en tant que journalistes.

Bild am Sonntag a jugé « étonnante » une éventuelle plainte contre ses journalistes. « Nous trouvons étonnant qu’une femme qui a été condamnée à mort en Iran puisse quitter quelques heures sa prison pour annoncer devant des médias occidentaux qu’elle veut porter plainte contre des journalistes qui couvrent cette affaire », avait déclaré samedi à l’AFP le rédacteur en chef adjoint de l’hebdomadaire, Michael Backhaus.

« Je pense qu’elle est soumise à une énorme pression par le régime islamique et qu’elle a dit ça sous la pression », a affirmé pour sa part Mina Ahadi, dont le comité de soutien est à Cologne. Mais, « je me réjouis de voir que nos activités contre la lapidation » gênent autant le régime.

En France, le philosophe Bernard-Henri Lévy estime que la conférence de presse de Mme Mohammadi-Ashtiania relève de la « mise en scène ».

« Obtenir d’elle qu’elle désavoue ses propres avocats et envisage de les poursuivre en justice (…) voilà qui est du grand art en même temps qu’une manifestation de cynisme tout à fait extraordinaire » des autorités iraniennes.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous