IranFemmesLa féministe iranienne Parvin Ardalan empêchée de quitter le...

La féministe iranienne Parvin Ardalan empêchée de quitter le pays

-

AFP, Téhéran, 3 mars – La journaliste et féministe iranienne Parvin Ardalan a dit lundi à l’AFP avoir été empêchée par les autorités de quitter le pays dimanche pour se rendre en Suède pour y recevoir le prix Olof Palme 2007.

« La nuit dernière (…) j’ai embarqué sur l’avion d’Air France à destination de Stockholm pour participer à la cérémonie de remise du prix, mais ils ont appelé mon nom dans l’avion et on m’a dit qu’il m’était interdit de quitter le pays », a annoncé Mme Ardalan par téléphone.

La fondation Olof Palme a annoncé le 13 février qu’elle attribuait son prix à la journaliste, gée de 36 ans, car elle « a réussi à faire de l’exigence de droits égaux entre les hommes et les femmes une part centrale du combat pour la démocratie en Iran ».

Cette fondation a été créée à la mémoire de l’ancien Premier ministre suédois assassiné le 28 février 1986.

« Ils ont pris mon passeport et m’ont enjoint de le réclamer au service des passeports du bureau de la présidence (du pays) après 72 heures », a ajouté Mme Ardalan. Ce délai devrait l’empêcher de participer à la cérémonie de remise du prix, prévue le 6 mars à Stockholm.

Figure de proue du mouvement féministe iranien, Mme Ardalan a été condamnée en avril 2007 à trois ans de prison pour avoir « menacé la sécurité de l’Etat » alors qu’elle avait dénoncé la situation des femmes dans son pays, a indiqué la fondation.

Ayant fait appel du verdict, elle n’a toujours pas purgé sa peine.

« Ils m’ont dit que je faisais encore l’objet d’une procédure judiciaire, ce qui n’est pas vrai », a dit la journaliste, en expliquant avoir été convoquée au tribunal le 24 février pour une raison inconnue.

« Je me suis présentée mais le juge inspecteur n’était pas là (…) selon la loi, en son absence la justice devrait adresser une nouvelle convocation, mais ne l’a pas fait », a-t-elle ajouté.

Mme Ardalan a été à l’origine, au milieu des années 90, de la création d’un centre culturel pour les femmes qui a édité en 2005, et sous sa direction, le premier journal en ligne sur la situation des femmes en Iran, Zanestan.

Elle est également l’initiatrice d’une campagne internationale qui vise à réunir un million de signatures afin d’affirmer l’égalité des droits entre les hommes et les femmes.

Elle a dit que « la seule raison (au retrait de son passeport) est de m’empêcher de prendre part à la cérémonie » de remise du prix Olof Palme.

Comprenant un diplôme et 75.000 dollars (51.400 euros), le prix a été créé un an après l’assassinat du dirigeant social-démocrate afin de promouvoir la paix et le désarmement et de combattre le racisme et la xénophobie.

La dirigeante de l’opposition démocratique birmane Aung San Suu Kyi, l’ancien secrétaire général des Nations unies Kofi Annan et l’organisation de défense des droits de l’Homme Amnesty International figurent parmi les précédents lauréats.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous