IranIran (actualité)Un haut responsable militaire russe en Iran pour parler...

Un haut responsable militaire russe en Iran pour parler coopération et missiles

-

TÉHÉRAN, 21 octobre 2013 (AFP) – Le chef de l’armée de l’air russe, le général Viktor Bondarev, s’est entretenu avec ses homologues iraniens lors d’une visite à Téhéran au sujet de la coopération militaire et des missiles balistiques, ont rapporté lundi les médias.

Les entretiens ont porté sur des « questions techniques de défense aériennes et anti-aériennes concernant les systèmes électroniques d’écoute, les radars et les missiles », a déclaré le général Farzad Esmaïli, responsable de l’unité anti-aérienne Khatam-ol Anbia, qui regroupe toutes les forces anti-aériennes du pays.

Il a aussi évoqué les problèmes concernant la livraison par la Russie du système anti-aérien S-300, affirmant que « lorsque les différends seront réglés, ce système pourra entrer en Iran ».

Moscou a conclu en 2007 un contrat de livraison de S-300, capables d’intercepter en vol des avions ou des missiles, d’un montant de 800 millions de dollars. Mais ce contrat a été annulé en 2010 par la Russie en application d’une résolution de l’ONU sur de nouvelles sanctions infligées à Téhéran en raison de son programme nucléaire controversé.

L’Iran a réclamé des dédommagements pour l’annulation de ce contrat.

M. Bondarev a également rencontré lundi, le chef de la force aéro-spatiale des Gardiens de la révolution, le général Amir-Ali Hadjizadeh, qui lui a remis un exemplaire du drone iranien « Yassir », dérivé du modèle américain ScanEagle, selon le site officiel des Gardiens de la révolution Sepahnews.com.

Le drone de reconnaissance « Yassir » (« facilitateur » dans le sens où il peut pénétrer le coeur de l’ennemi), d’une portée de 200 km et capable de voler jusqu’à une altitude de 4.500 mètres, a été dévoilé fin septembre.

L’appareil est dérivé du ScanEagle, d’une envergure de 3 mètres et dont un exemplaire avait été capturé par l’Iran en décembre 2012. Téhéran avait affirmé avoir réussi à en percer les secrets et commencé à le reproduire.

M. Hadjizadeh a également remis à M. Bondarev « une vidéo de la surveillance des forces étrangères (américaines, ndlr) dans le Golfe persique », a ajouté Sepahnews.

L’Iran et la Russie ont développé ces 20 dernières années une coopération militaire importante avec notamment la livraison de chasseurs bombardiers ou différents équipements militaires à l’Iran.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous