IranIran (actualité)Iran: les écoles fermées à Téhéran pour le troisième...

Iran: les écoles fermées à Téhéran pour le troisième jour consécutif

-

Iran: les écoles fermées à Téhéran pour le troisième jour consécutif

Les écoles seront fermées mardi à Téhéran pour le troisième jour consécutif en raison de la forte pollution qui affecte la capitale et d’autres régions d’Iran, ont annoncé lundi les autorités iraniennes. « Toutes les écoles resteront fermées mardi à Téhéran, Islam-Shahr, Shahr-Rey et Pakdasht » une ville ouvrière de l’Est de la capitale, a annoncé le comité de la pollution de l’air, a rapporté l’AFP.

Dans les autres villes de la province de Téhéran, seules les écoles primaires seront fermées.

Il a été demandé aux personnes âgés, aux enfants et aux malades, notamment du cœur, de ne pas sortir dans la rue. Toutes les compétitions sportives ont été annulées et les services d’urgence mis en état d’alerte.

Cette situation pourrait être prolongée jusqu’à jeudi, selon les médias.

La pollution de l’air atteint depuis plusieurs jours des niveaux très élevés à Téhéran et son agglomération qui comptent 14 millions d’habitants, mais aussi dans une dizaine d’autres villes iraniennes.

A Téhéran, l’index de la qualité de l’air atteignait lundi le niveau 134 (contre 148 samedi), à seize points du niveau rouge, alors que le niveau normal est compris entre 0 et 50 selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La pollution est provoquée à 80% par les gaz d’échappement des cinq millions de véhicules et presque autant de motocyclettes circulant quotidiennement dans la capitale embouteillée de manière quasi permanente et dont les effets sont amplifiés en hiver.

La pollution provoquée par les motocyclettes est encore plus élevée que celle provoquée par les voitures.

Le gouvernement a décidé de distribuer seulement de l’essence euro 4 (norme européenne d’émission) dans les grandes villes, dont Téhéran, mais cette mesure n’a pas permis d’améliorer la situation.

En 2012, la pollution avait contribué à la mort prématurée de 4.500 personnes à Téhéran et 80.000 dans tout le pays, selon le ministère de la Santé.

Avc AFP

 

Lire aussi:

« Iran d’aujourd’hui est confronté à une crise beaucoup plus grave que la guerre »

Iran – Sérieux risque d’assèchement total du lac Oroumieh

 

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous