IranIran (actualité)ECO - Gaz: Repsol YPF/Shell signent avec l'Iran un...

ECO – Gaz: Repsol YPF/Shell signent avec l’Iran un contrat de 3,25 mds EUR (presse)

-

AFP : 23 sept – Le premier pétrolier espagnol Repsol YPF et le géant anglo-néerlandais Shell ont signé avec l’Iran un contrat de 3,25 milliards d’euros pour l’exploitation de gaz naturel dans ce pays, a affirmé jeudi le quotidien madrilène El Pais.

L’entreprise iranienne National Iranian Oil Company (NIOC) a été associée à ce contrat que le journal madrilène qualifie « d’historique » en première page. L’accord a été scellé la semaine dernière à Vienne à l’occasion d’une réunion de l’Opep, selon El Pais.

Il n’a pas été possible de joindre jeudi matin un porte-parole de Repsol YPF pour confirmer cette information. Mais le 24 juillet 2003, un porte-parole du pétrolier espagnol avait confirmé à l’AFP une information du journal économique madrilène Cinco Dias selon lequel son groupe négociait en association avec Shell un important contrat gazier en Iran.

La commercialisation du gaz commencera en 2010 avec un rythme de production annuelle de sept millions de tonnes de gaz naturel liquéfié, auquel il faut ajouter un million de tonnes de gaz liquéfié de pétrole (GPL), précise El Pais d’après lequel Repsol YPF s’est borné à admettre l’existence d’un contrat.

Ce dernier inclut l’installation de deux plateformes dans les eaux du Golfe Persique qui disposeront d’une capacité d’extraction de 18 milliards de mètres cubes par an, et de centres de liquéfaction sur la côte, selon le journal qui ne fournit pas davantage de détails sur leur localisation.

Le gaz sera exporté vers les marchés européens et asiatiques, notamment en Inde.

Selon les termes du contrat, Repsol YPF et Shell envisagent de créer deux sociétés. La première, qui nécessitera un investissement de 1,22 milliard d’euros, sera chargée de la prospection et du forage. Elle sera détenue à parts égales par les deux groupes, indique El Pais.

La deuxième sera mise sur pied avec un investissement initial de 2,04 milliards d’euros et sera consacrée à la commercialisation et la distribution du gaz. Son principal actionnaire sera NIOC avec une participation de 50% et le reste du capital sera dans les mains de Repsol YPF et Shell à hauteur de 25% chacun.

Pour Repsol YPF, qui négociait cet accord depuis trois ans et extrait 67% de sa production d’hydrocarbures en Argentine, ce contrat représente un saut qualitatif dans sa stratégie de développement et de diversification à l’international, commente El Pais.

Selon ce journal, l’Iran, qui dispose des réserves de gaz les plus importantes au monde après la Russie, cherche à devenir le premier exportateur mondial de gaz, position occupée actuellement par le Qatar.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous