IranIran (actualité)L'Iran va fournir du GNL à l'Inde pendant 25...

L’Iran va fournir du GNL à l’Inde pendant 25 ans pour 22 mds USD

-

AFP, Téhéran, 14 juin – L’Iran et l’Inde ont signé lundi à Téhéran un accord de 22 milliards de dollars pour la livraison annuelle de 5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) par Téhéran à New Delhi, a constaté une journaliste de l’AFP.
Le contrat a été signé pour une durée de 25 ans entre la compagnie iranienne National Iranian Gas Export Company et les sociétés indiennes Indian Oil Company (IOC), Gail, et Baharat India.
Le ministre du Pétrole iranien Bijan Namdar Zanganeh et son homologue indien Mani Shankar Aiyar ont discuté ces trois derniers jours des derniers détails du contrat.
« Nous sommes tombés d’accord sur le prix du GNL. Les exportations commenceront fin 2009 et atteindront rapidement le niveau de cinq millions de tonnes par an », a déclaré M. Namdar Zanganeh après la signature de l’accord.
Le gaz sera exporté par voie maritime.
M. Namdar Zanganeh a également annoncé que des discussions se poursuivraient entre les deux pays pour attribuer à l’Inde l’exploitation du gisement de pétrole de Jofeir (30.000 barils par jour) et 10% de celui de Yadavaran, tous deux situés dans le sud-ouest du pays.
« Si l’Inde accepte d’augmenter ses importations de GNL de 2,5 millions de tonnes supplémentaires , sa part dans le champ de Yadavaran passera à 20% », a-t-il ajouté.
Les deux pays sont en désaccord sur le prix de ces 2,5 millions supplémentaires annuels.
New Delhi et Téhéran ont par ailleurs signé un mémorandum de coopération pour la construction d’un gazoduc entre l’Iran et l’Inde via le Pakistan. Ce document fixe le cadre des discussions entre les parties en vue d’arrêter entre autres le volume de gaz devant transiter par cette voie et la date du démarrage effectif du projet.
Le ministre du Pétrole indien était au Pakistan avant l’Iran pour discuter de la construction de ce gazoduc, dont le coût est évalué à plus de 4 milliards de dollars.
Le projet prévoit la construction d’un gazoduc long de 2.775 km pour acheminer du gaz iranien depuis les gisements de Pars-Sud dans le sud du pays jusqu’à la frontière ouest de l’Inde.
Né en 1994, il a longtemps été considéré comme un serpent de mer, du fait des tensions entre l’Inde et le Pakistan qui se sont livré trois guerres depuis leur création en 1947. L’Inde a longtemps été inquiète pour la sécurité de l’approvisionnement.
Mais la donne a changé. Inde et Pakistan ont entamé en janvier 2004 un processus de paix, récemment qualifié d' »irréversible ».
Outre les relations indo-pakistanaises, il y a d’autres d’obstacles: son coût élevé et son passage par la province pakistanaise troublée du Baloutchistan où des gazoducs sont sabotés par des tribus.
Par ailleurs, les Etats-Unis, qui se rapprochent de l’Inde et veulent l’aider à devenir une « puissance majeure du XXIe siècle », ont rappelé en mars leur hostilité au projet indien d’achat de gaz iranien. Washington a placé l’Iran sous embargo économique quasi-total et estime que tout commerce avec ce pays l’encourage à soutenir le terrorisme international ou à chercher à accéder à l’arme nucléaire.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous