IranIran (actualité)Iran-Elections :Déjà des rumeurs de fraudes

Iran-Elections :Déjà des rumeurs de fraudes

-

Iran Focus, Téhéran, 15 juin – Face à l’indifférence générale de la population vis-à-vis du scrutin à venir et l’accueil chaleureux qu’elle a réservé à l’appel au boycott lancé par le mouvement de l’opposition, la théocratie donne signe de vouloir recourir aux bonnes vieilles techniques de gonflette du taux de participation.

L’une d’entre elles consiste à baisser le nombre des électeurs inscrits. Il y a quatre jours, le ministre de l’Intérieur a fait tomber ce chiffre à 46,7 millions (agence de presse Mehr, 11 juin 2005). Avant les législatives de février 2004, ce même ministère l’avait descendu à 46,35 millions. Cela signifie qu’en seize mois, le nombre d’électeurs n’a augmenté que de 350.000 personnes.

Or, d’après les chiffres officiels, 1,25 million de personnes s’ajoutent à la population de plus de 16 ans chaque année, signifiant que depuis les élections législatives, le nombre des électeurs a augmenté de 1,7 million.

L’ampleur de la fraude qui s’annonce est tellement importante que Gholam-Hossein Karbaschi, un proche de Rafsandjani et ancien maire de Téhéran, a déclaré hier : « Nous entendons un peu partout que des forces ont été mobilisées pour se lancer dans des actions illégales et des fraudes. » (IRNA 14 juin 2005)

Les autorités ont également autorisé le vote avec un certificat de naissance ne portant pas de photographie, ouvrant la voie à des votes avec de faux papiers et ceux de personnes décédées. Elles ont aussi autorisé le vote à l’étranger avec un certificat de naissance et un passeport, de manière à ce qu’une personne puisse voter deux fois.

Par ailleurs, des informations parviennent sur l’intervention massive des pasdarans et de la milice paramilitaire du Bassidj dans ce scrutin. Le guide suprême Ali Khameneï a chargé chacun d’entre eux d’amener dix personnes aux urnes. Le porte-parole du système judiciaire a déclaré la semaine dernière que les Bassidjis n’étaient pas considérés comme des militaires et qu’ils pouvaient prendre une part active à la campagne.

Les urnes seront donc pleines. La question est savoir qui l’emportera, le pouvoir avec des vrai faux bulletins de vote, ou les électeurs avec du vide.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous