IranIran (actualité)L’Iran craint la fuite des capitaux après la victoire...

L’Iran craint la fuite des capitaux après la victoire de l’ultra conservateur

-

Iran Focus, Téhéran, 26 juin – Les marchés financiers iraniens ont réagi négativement à l’élection de l’ultra conservateur Mahmoud Ahmadinejad à la présidence, faisant craindre à des fuites de capitaux et des ventes massives.

« Nous avons fait face à de nombreuses incertitudes ces dernières semaines », déclare Hossein Abdoh-Tabrizi, président de la bourse de Téhéran dans une interview téléphonique. « Les marchés ont réagi négativement, mais nous espérons qu’il ne s’agit que d’un phénomène provisoire ».

L’index de la bourde a enregistré une perte record de 126 points samedi à l’annonce de la victoire de Ahmadinejad.

« L’instabilité récente sur le marché des capitaux est due à des facteurs psychologiques », expliquait samedi Haidar Mostakhdemine Hosseini, le vice-ministre iranien de l’économie et des finances.

Les invectives d’Ahmadinejad du style « les activités de la bourse représentent une forme de jeu de hasard, et l’islam interdit le jeux de hasard » ont fait l’effet d’une bombe chez les investisseurs.

Les attaques d’Ahmadinejad et des ses proches contre l’économie de libre marché, ses discours de campagne sur les « entrepreneurs suceurs de sang », « le vol en plein jour des profiteurs », et les promesses d’une approche plus idéologique des investissements étrangers et des relations avec l’occident ont effrayé les milieux d’affaires iraniens et les investisseurs étrangers en passe de se réduire.

Un allié majeur d’Ahmadinejad a pris à mal les opérateurs et les boursiers qui « créent des fluctuations par leurs malversations ».

« Les fluctuations de la bourse sont l’onde de choc du grand séisme créé par la volonté du peuple », a estimé Mohammad Khoch-Chehreh, un ténor du groupe d’Ahmadinejad, Abadgaran.

« Ceux qui font des malversations et causent les fluctuations du marché doivent y mettre fin et rejoindre le peuple », a menacé Khoch-Chehreh, largement considéré comme le premier conseiller économique du nouveau président, sur un ton qui va alimenter les craintes sur les marchés en Iran.

Khoch-Chehreh, qui siège à la commission des affaires économique du parlement iranien, a mis en garde les hommes d’affaires de ne pas « tramer de complot » contre le nouveau président.

« Les actions de ceux qui opèrent des malversassions dans les marchés boursiers ne seront pas pardonnés. Le ministère des renseignements et de la sécurité (la police secrète) doit enquêter dans les activités néfastes des gangs politiques à la bourse », a-t-il lancé.

Khoch-Chehreh a ajouté qu’il y avait un « taux considérable de délits d’initiés », espérant que le nouveau gouvernement « nettoierait les marchés financiers ».

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous