IranIran (actualité)Iran : Le raffut au parlement était une mise...

Iran : Le raffut au parlement était une mise en scène

-

Iran Focus, Téhéran, 22 août – Le raffut au Majlis (parlement d’Iran) dimanche était une mise en scène de la faction dominante ultra, selon un responsable proche de l’ancien président Mohammad Khatami.

« Tout le débat parlementaire sur les ministres nominés est une farce dans un Majlis totalement contrôlé par les alliées [du président »> Ahmadinejad », a dit ce responsable sous couvert d’anonymat. Un vieil homme dans la galerie des visiteurs avait crié « Morts aux hypocrites » après un discours de Bijun Chahbazkhani, qui avait critiqué certains candidats aux ministères. Il y avait eu quelques scènes d’altercations alors que des personnes dans la galerie et des députés avaient lancé des invectives contre cet homme et, dans la mêlée, là quelques autres.

Le président du Majlis Gholam-Ali Haddad-Adel avait ordonné de faire évacuer cet homme. Mais des députés de la petite minorité ont avancé que cet homme avait été conduit dans un salon d’honneur et y avait dégusté du thé et des biscuits, au lieu d’être livré à la police.

Le président, un proche allié et parent du guide suprême Ali Khameneï, n’a pas autorisé d’autres députés à s’exprimer contre l’homme qui avait crié.

« Les dirigeants de la faction [radicale »> veulent réduire au silence les quelques députés qui ne sont pas d’accord », a dit ce responsable proche de Khatami.

Le député Nouroddine Pour-Moazzen s’est plaint dans un discours lundi que la faction dominante ultraconservatrice utilisait des moyens pour empêcher ceux qui critiquent véritablement les ministres d’Ahmadinejad de pouvoir faire entendre leurs points de vue.

S’adressant au président Haddad-Adel, le député a dit que « la présence de ces visiteurs ces derniers jours est seulement destinée à créer une situation qui conduira à faire confirmer les ministres. »

Hors de l’hémicycle, Pour-Moazzen a dit à la presse que certains alliés d’Ahmadinejad au Majlis se faisaient passer pour des critiques du nouveau gouvernement afin d’occuper tout le temps imparti au débat.

« Ce n’est pas juste, mais ils le font », a-t-il estimé.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous