IranIran (actualité)500 juristes de 16 pays se rassemblent à Paris...

500 juristes de 16 pays se rassemblent à Paris pour débattre des listes du terrorisme

-

Iran Focus : 11 novembre – 500 juristes, avocats et politiciens internationaux ont pris part hier à une conférence dans la capitale française pour débattre de la nécessité de distinguer le terrorisme de la résistance légitime à une dictature.

La conférence internationale s’est tenue à l’invitation de neuf institutions juridiques et de défense des droits de l’homme de divers pays européens.

Neuf éminents experts en droit international, dont le Pr. Eric David, président du centre de droit international de Bruxelles, le Pr. Henri Labayle, Pr. de droit européen à l’université de Pau, et le Pr. Bill Bowring, directeur de l’institut de recherches sur les droits de l’homme et la justice sociale de Londres, ont présenté leurs avis juridiques à la conférence. Utiliser la désignation de terroriste contre le principal groupe d’opposition iranien, l’Organisation des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI),et le mettre sur une liste noire d’organisations terroristes, violent le droit européen et international.

Maryam Radjavi, l’invitée d’honneur à la conférence, a déclaré aux participants que « la marque de terroriste contre les Modjahedines du peuple est une erreur politique fatale qui sape la lutte contre le terrorisme et l’intégrisme. Elle aggravera les violations des droits de l’homme en Iran. »

On compte parmi les orateurs l’ex-Premier ministre algérien, Sid Ahmed Ghozali, l’ancien chef de la DST, Yves Bonnet, et des parlementaires de France, de Grande-Bretagne, du Danemark, de Norvège, d’Australie et d’Irak.

Le Pr. Jean-Yves de Cara (président de l’Institut de droit international de Paris) a également lu un avis juridique au nom de Lord Slynn of Hadley (ancien juge à la Cour de Justice Européenne).

Ces consultations juridiques s’attachaient à ce que les experts appellent « les violations de procédures, du droit à la défense, du principe de présomption d’innocence, du droit international humanitaire, du droit légitime de résister à la tyrannie et à l’oppression, et de la Convention européenne des droits de l’homme », quand l’OMPI a été inscrite sur la liste.

Mashan Aljabouri, député du nouveau parlement irakien et secrétaire général du Partie Watan, assistait à la conférence à la tête d’une délégation de personnalités politiques irakiennes. Il a déclaré à la tribune que la présence de l’OMPI en Irak était le plus grand obstacle au développement de l’intégrisme.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous