IranNucléaireLes discussions cruciales sur le nucléaire iranien doivent se...

Les discussions cruciales sur le nucléaire iranien doivent se poursuivre

-

AFP:11 novembre – Des négociations cruciales entre Iraniens et Européens pour que l’Iran suspende l’enrichissement d’uranium et échappe au Conseil de sécurité n’ont pas abouti jeudi malgré l’urgence d’une décision, et « doivent se poursuivre » vendredi, selon une source proche des discussions.
« Les discussions doivent se poursuivre demain », a déclaré cette source à l’AFP.
Les négociateurs iraniens ont rencontré jeudi soir les ambassadeurs des trois grands Européens (Allemagne, France, Grande-Bretagne) pour leur dire si Téhéran acceptait ou non de suspendre l’enrichissement, et à quelles conditions.
« La rencontre s’est déroulée dans un esprit très positif », a dit cette source.
« On peut espérer une issue imminente, ou sinon rapide », a-t-elle ajouté.
L’Iran, ouvertement accusé par les Etats-Unis et Israël de vouloir se doter de la bombe atomique, est pressé de suspendre toutes ses activités d’enrichissement, garantie probante que la technologie produisant le combustible pour les futures centrales civiles iraniennes n’est pas détournée à des fins militaires.
A défaut, il risque de voir l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) décider d’en référer au Conseil de sécurité de l’Onu, lors d’une session qui s’ouvre le 25 novembre à Vienne.
Pour éviter un tel dénouement aux conséquences aléatoires, les Européens ont offert une coopération nucléaire mais aussi politique, sécuritaire et commerciale. En échange, les Iraniens devraient renoncer à l’enrichissement.
Européens et Iraniens négocient depuis fin octobre. Mais le temps presse pour un accord. La décision iranienne doit être consignée dans le rapport censé être soumis à l’AIEA environ deux semaines (c’est-à-dire ces jours-ci) avant qu’elle ne siège. En outre, si l’Iran accepte la suspension, les inspecteurs de l’AIEA doivent avoir le temps de la vérifier sur le terrain avant le 25, ce qui ne laisse guère de place pour une décision au-delà de mi-novembre.
Un des principaux négociateurs iraniens, Hossein Moussavian, avait indiqué jeudi midi à l’AFP que Téhéran ferait « très probablement connaître (sa) position d’ici à ce soir ».
Il se déclarait « optimiste par nature ».
Les deux parties n’ont cependant pas réussi à s’entendre jeudi soir.
Européens et Iraniens ont établi un projet d’accord lors d’âpres tractations vendredi et samedi à Paris. La finalisation ou l’avortement du projet est resté incertain jusqu’au bout.
Les Européens et les Iraniens se sont montrés très discrets sur la teneur des discussions. Ces dernières auraient été particulièrement âpres sur la durée de la suspension, que les Européens voudraient permanente, sur l’étendue des opérations qui seraient suspendues, sur le calendrier mais aussi le contenu de la coopération que proposent les Européens.
Selon des diplomates à Vienne, où siège l’AIEA, et dans une autre capitale occidentale, les Iraniens ont réclamé mercredi de nouvelles concessions.
Selon un diplomate, Téhéran essayait d’obtenir plus d’assurances sur l’offre européenne d’aider l’Iran à acquérir un réacteur à eau légère qui, contrairement au réacteur à eau lourde que les Iraniens projettent à Arak (centre), ne peut pas produire du matériel fissile pouvant être utilisé pour la fabrication de la bombe atomique.
« Non. C’est à prendre ou à laisser », ont répondu les Européens et les « Iraniens ont promis de donner leur réponse », a déclaré un diplomate occidental.
Mercredi, un des négociateurs, Sirous Nasseri, a brandi la menace que l’Iran se désengage du Traité de non-prolifération et poursuive son « programme nucléaire de manière souterraine ». L’Iran échapperait alors à tout contrôle.

7,062FansLike
1,166FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous