IranIran (actualité)Des manoeuvres militaires axées sur la situation avec l’Iran

Des manoeuvres militaires axées sur la situation avec l’Iran

-

USA TODAY, 19 avril – De Matt Kelley – Sur fond de tensions croissantes entre les Etats-Unis et l’Iran au sujet de l’avenir du programme nucléaire iranien, le Pentagone a l’intention de mener des manœuvres militaires en juillet afin que les dirigeants explorent toutes les options de la crise avec l’Iran.

L’exercice du 18 juillet au Centre national d’exercices stratégiques de l’Université nationale de défense fera participer plusieurs membres du Congrès ainsi que des hauts dirigeants d’agences militaires et civiles. Il était prévu pour le mois d’août, avant l’aggravation récente du conflit, a déclaré le porte-parole de l’université Dave Thomas.

Ceci constitue le dernier exemple en date de la façon dont des opérations de routine aident les Etats-Unis à se préparer à une confrontation militaire possible avec l’Iran. Mardi, le président Bush a refusé d’exclure la possibilité d’une action militaire, même d’une frappe nucléaire, afin de stopper le programme nucléaire de l’Iran.
« Toutes les options sont à l’ordre du jour », a déclaré Bush dans le Rose Garden.

Cet exercice est l’un des cinq exercices prévus cette année, les autres envisageant entre autres une épidémie de grippe aviaire et une crise au Pakistan. Le secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld, a affirmé que les exercices ont fait participer des membres du Congrès en 2002 afin que les branches du législatif et de l’exécutif discutent de différentes stratégies.

Dans de tels exercices, les officiers de l’armée ne simulent pas de combat. Au lieu de cela, les hauts responsables se réunissent pour une conférence d’une journée et discutent de la manière de réagir face à divers événements présentés dans un scénario fictif.

Incité par les Etats-Unis, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a demandé que l’Iran mette fin à toutes ses activités d’enrichissement d’uranium avant le 28 avril. La semaine dernière, l’Iran a déclaré avoir maîtrisé la technologie de production de combustible pouvant être utilisé pour alimenter des usines ou pour des bombes, mais insiste sur le fait que son programme nucléaire n’a pour seul objectif la génération d’électricité. Les Etats-Unis et leurs alliés estiment que l’Iran cherche à développer l’arme nucléaire.

L’exercice de juillet pourrait avoir des conséquences réelles puisque l’Iran va probablement l’interpréter comme la preuve que les Etats-Unis planifient une attaque, selon Khalid al-Rodhan, expert de l’Iran au Centre pour les études stratégiques et internationales.

« Tout ce que les USA vont faire dans la région sera considéré comme une provocation supplémentaire », a déclaré al-Rodhan. « Etant donné ce qui se passe en Irak, il est clair que les Iraniens ont peur des intentions de l’Amérique. »

Par ailleurs, le Pentagone rassemble et examine des photographies ainsi que d’autres données fournies par le renseignement concernant les sites iraniens, développant des armes pour attaquer des cibles et établissant les bases d’une politique en cas de frappe militaire, a déclaré le général John Abizaid, chef du Commandement central des Etats-Unis, dans une audition récente devant le Congrès.

Par exemple, le département de la Défense a annoncé plusieurs initiatives afin de détruire des sites enterrés profondément tels que ceux utilisés dans le programme nucléaire de l’Iran.
Celles-ci incluent :

● Le remplacement de têtes nucléaires de missiles Trident lancé depuis des sous-marins par des explosifs conventionnels. Le Pentagone a demandé au Congrès 503 millions de dollars pour débuter ce programme l’année prochaine.

● Renforcer les têtes des missiles existants afin qu’ils pénètrent plus profondément dans la terre ou dans du béton.

● Déclencher une grosse explosion afin de réunir des données sur l’amélioration de bombes anti-bunker. Pour ce test, l’Agence de défense de réduction de menaces a l’intention de faire exploser 700 tonnes d’explosifs dans le désert du Nevada afin de collecter des données sur la façon de toucher des cibles enterrées.
Le test du 2 juin doit faciliter la résolution de problèmes posés par des sites d’armes dans des nations telles que l’Iran et la Corée du Nord, selon le directeur de l’Agence de défense de réduction de menaces, James Tegnalia.

Les manœuvres militaires de juillet seront les premières à faire participer des membres du Congrès, mais plusieurs autres exercices militaires sont essentiellement axés sur l’Iran. La semaine dernière par exemple, l’armée britannique a confirmé un article d’un journal de Londres rapportant que la Grande-Bretagne s’était jointe aux USA dans des manœuvres militaires en juillet 2004 concernant l’Iran à Fort Belvoir en Virginie. Le Guardian a affirmé que les Etats-Unis et les officiers britanniques avaient joué un scénario mettant en scène un pays fictif nommé « Korona » dont les frontières et la capacité militaire correspondaient à celles de l’Iran.

De plus, un document des Marines datant de 2003 prévoyait un conflit en 2015 avec Korona, pays correspondant une fois de plus à l’Iran.
En 2004, des manœuvres militaires coordonnées par le Commandement de l’entraînement et de la doctrine de l’armée de terre américaine mettait en scène l’invasion de « Nair », un autre pays équivalent à l’Iran.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous