IranIran (actualité)Ferme soutien des eurodéputés pour l’opposition en Iran

Ferme soutien des eurodéputés pour l’opposition en Iran

-

Iran Focus, Londres, 21 avril – Plus d’une dizaines d’eurodéputés ont appelé l’Union européenne mercredi à couper ses relations avec le gouvernement ultraconservateur de l’Iran et de soutenir activement la coalition d’opposition, le Conseil national de la résistance iranienne.

Dans un communiqué faxé à Focus, le groupe interparlementaire du parlement européen “les Amis d’un Iran Libre”, note qu’une délégation de 13 eurodéputés et du sénat belge ont lancé cet appel lors d’une réunion avec la présidente de la République élue du Conseil, Maryam Radjavi dans sa résidence à Auvers-sur-Oise, dans le nord de Paris.

La délégation parlementaire met l’accent dans le communiqué sur le fait que vingt années de “complaisance” avec Téhéran ont aidé le régime théocratique à rester au pouvoir.

Les eurodéputés exhortent l’Union européenne à soutenir la Troisième Option de Maryam Radjavi pour faire face à la menace nucléaire de l’Iran. Mme Radjavi a estimé que l’occident ne devait ni céder à la complaisance avec Téhéran ni se lancer dans une intervention militaire, mais devrait plutôt soutenir la population en Iran et sa Résistance.

La visite des europarlementaires chez Mme Radjavi intervient à un moment critique, alors que les gouvernements occidentaux, en intense consultation avec la Russie et la Chine, tentent de donner forme à une réponse efficace au régime iranien qui défie ouvertement la communauté internationale avec son programme nucléaire.

Maryam Radjavi a dit aux parlementaires que les dirigeants de l’Iran considéraient la bombe atomique, la domination de l’Irak et l’exportation du terrorisme et de l’intégrisme comme une “garantie pour leur survie”.

“En tant que telles, il ne les abandonneront jamais”, a-t-elle assuré.

La dirigeante de l’opposition iranienne a rappelé qu’il restait peu de temps pour empêcher Téhéran d’acquérir la bombe atomique.

La délégation a demandé à l’Union européenne de retirer le groupe principal de l’opposition, les Moudjahidine du people d’Iran, de la liste du terrorisme, qualifiant ce groupe de « mouvement de résistance légitime ».

“La marque de terroriste a porté un coup majeur à la démocratie en Iran ainsi qu’à la paix et à la tranquillité dans la région et a privé la communauté internationale d’un allié essentiel pour stopper la course aux armes nucléaires des mollahs”, ont ajouté les parlementaires dans leur texte.

Le communiqué, signé par Alejo Vidal Quadras, premier Vice-président du Parlement européen, et Paulo Casaca ainsi que Struan Stevenson, co-présidents des « Amis d’un Iran Libre », note que les parlementaires condamnent les restrictions imposées aux opposants iraniens en France à la demande du régime iranien.

“Le Conseil national de la Résistance iranienne est une véritable alternative démocratique qu’il faut soutenir ”, ajoute le texte.

La sénatrice belge Margriet Hermans a pour sa part a déclaré que “comme le Parlement européen, nous sommes opposés à la marque de terrorisme contre les Moudjahidine du peuple. Nous avons adopté une résolution au sénat belge à l’unanimité, appelant l’UE à réviser cette inscription sur la liste noire ».

La délégation parlementaire a estimé que le temps était venu pour l’UE de reconnaître la résistance iranienne comme le “facteur le plus sérieux” dans l’établissement de la démocratie et des droits de l’homme en Iran et de la paix et de la stabilité dans la région

https://fr.iranfocus.comench/uploads/img4449077b4baff.jpg » />

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous