IranIran (actualité)Les deux erreurs cruciales qui ont coûté un ministère...

Les deux erreurs cruciales qui ont coûté un ministère à Jack Straw

-

The Guardian, 6 mai – Ewen MacAskill, rédacteur diplomatique – Jack Straw a fait deux erreurs cruciales vis-à-vis de Tony Blair: L’une impliquait les relations du Premier Ministre avec Gordon Brown et l’autre l’Iran. M. Straw a plusieurs fois répété qu’il était « inconcevable » qu’il y ait une frappe militaire contre l’Iran et le mois dernier il a rejeté comme « dingue » un rapport que George Bush conservait sur la table en tant qu’option et qui envisageait un recours à des armes nucléaire tactiques contre les sites atomiques de Téhéran.

Mais M. Blair, qui considère l’Iran comme la plus grande menace au monde, est en désaccord avec son ancien ministre des affaires étrangères. Le Premier ministre avance que, et ce serait vraiment la moindre des choses, il ne faut rien exclure pour garder l’Iran dans le brouillard. Downing Street a telephoné au Foreign Office à plusieurs reprises pour suggérer à M. Straw de cesser de paraître à l’émission BBC Today pour y lancer des affirmations aussi catégoriques.

Son sort s’est scellé quand la Maison Blanche a appelé M. Blair pour lui demander pourquoi le ministre des Affaires étrangères n’arrêtait pas de tenir ce genre de propos. Quoi qu’il en soit, M. Straw a lui-même appuyé sur le bouton du siège éjectable avec l’Iran, de telle manière qu’il aurait été obligé de démissionner si une frappe militaire devenait une réalité.

M. Blair a également été irrité par ce qu’il a vu de l’opportunisme de M. Straw qui a fait basculer sa loyauté vers M. Brown avec une hâte particulière en pensant qu’il serait le prochain Premier ministre.

L’Iran est un des brûlots entre le Foreign Office et Downing Street. L’Irak en est un autre. Et à eux deux, ils prendront la plus grande partie du temps de Margaret Beckett. Mme Beckett se rendra à New York lundi pour y rencontrer Condoleezza Rice, la Secrétaire d’Etat américaine, avec laquelle M. Straw entretenait des rapports étroits, et ses contreparties en France, en Allemagne, en Russie et en Chine pour discuter d’une nouvelle résolution sur l’Iran au Conseil de Sécurité.

Les premières questions que risquent de lui poser les medias seront si elle considère elle aussi l’option militaire comme “inconcevable”.

Le Foreign Office a pris une raclée avec le Parti travailliste. Une partie de son portefeuille, le développement international, a été séparée en 1997 pour devenir une branche séparée, avec son propre ministre. A présent M. Blair a créé une structure de pouvoir jumelle au ministère des Aaffaires étrangères en nommant un ancien membre du gouvernement, préalablement à un poste relativement mineur, ministre des Affaires européennes.

Malgré l’importance des relations avec Washington, le gros du commerce britannique se fait avec l’Europe, comme se fera l’avenir politique du pays. La présidence britannique de l’UE, bien qu’il y ait eu un accord à la fin, a été pleine d’embûches.

Il existe un potentiel de friction en créant un poste européen plus important, mais les personnalités de Mme Beckett et de Geoff Hoon, deux loyalistes du gouvernement, ne laissent pas penser qu’il y aura un conflit.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous