IranIran (actualité)Internet, un exutoire pour les jeunes Iraniens

Internet, un exutoire pour les jeunes Iraniens

-

The Washington Times

De Katie Stuhldreher

Les jeunes Iraniens se tournent de plus en plus vers Internet pour exprimer leur mécontentement dans le régime radical qui place le développement nucléaire et la confrontation avec l’Occident avant la croissance économique et l’emploi, selon une analyse récente.

Il existe maintenant 70 000 blogs en farsi sur Internet, dont approximativement la moitié proviennent d’Iran, selon une étude réalisée par le Washington Institute sur la Politique du Proche-Orient et publiée la semaine dernière.

« Comment se fait-il que nos avions s’écrasent, que nos immeubles s’écroulent à la moindre secousse, que nos voitures partent en fumée, que nous n’ayons même pas un seul stade aux normes dans tout le pays, mais que quand il s’agit d’énergie nucléaire, ce soit une question nationale ? », a écrit un blogueur iranien anonyme cité dans l’étude.

Mehdi Khalaji, formé pendant 14 ans dans les séminaires cléricaux traditionnels d’Iran avant de s’installer en Europe, a affirmé qu’un nombre croissant d’Iraniens pensaient que l’attention du président Mahmoud Ahmadinejad sur le programme nucléaire iranien l’avait fait négliger les besoins nationaux, tels que l’économie et le fort taux de chômage.

« L’Iranien moyen est plus préoccupé par le prix de la tomate que par le programme nucléaire », a affirmé M. Khalaji, présent au moment de la publication de l’étude.

Michael Herzog, général de brigade dans les Forces de défense israéliennes et auteur du rapport, a déclaré que le mécontentement croissant inquiétait les plus hauts rangs du gouvernement iranien. Le dissentiment général à l’égard du programme nucléaire pourrait devenir un gros handicap pour M. Ahmadinejad dans les négociations internationales, a-t-il dit.

« Il y a juste un an, l’opinion conventionnelle voulait que la majorité des Iraniens soutiennent le développement du programme nucléaire. Dans son discours, [l’ancien secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, Hassan »> Rowhani a déclaré qu’ils craignaient de ne pas avoir le soutien de l’opinion public et que cela pouvait causer de graves problèmes », a expliqué le général Herzog.

Certains blogueurs ont même tourné en dérision le slogan nucléaire du régime : « L’énergie nucléaire est notre droit indiscutable ». Le rapport cite des blogueurs iraniens et des manifestants publics dire : « Le chômage permanent est notre droit indiscutable » et « Un chef d’Etat élu est notre droit indiscutable ».

L’étude suggère que les Etats-Unis peuvent faire un meilleur usage de ces blogs, chaînes de télévision satellite, radios et autres moyens de communication que le régime refuse à la population, dont les deux tiers ont moins de 30 ans.

Les sujets évoqués incluent la pénurie d’uranium brut en Iran et des études montrant que les installations nucléaires ne sont pas suffisamment solides dans les zones sismiques iraniennes.

De plus, l’analyse affirme que les Iraniens doivent garder en mémoire qu’ils pourraient payer un prix très fort pour la politique belliqueuse de son gouvernement sous la forme de sanctions, d’isolation mondiale, de répression continue et même de frappes militaires.

« Selon un sondage réalisé cette année par l’Iranian Students Polling Agency, 85,4 pourcent des personnes interrogées soutiennent le programme nucléaire. Mais lorsqu’on leur demande s’ils seraient toujours en sa faveur après un renvoi devant le Conseil de Sécurité de l’ONU, le chiffre n’est plus que de 74,3 pourcent et même encore plus bas, 64 pourcent en cas de sanctions. De plus, seulement 55,6 pourcent des Iraniens soutiendraient le programme si le pays risquait de subir une frappe militaire », selon le général Herzog.

« Plus la communauté internationale fait pression sur l’Iran, plus le débat fait rage en Iran. Désormais, les dirigeants iraniens ressentent le besoin de mener des campagnes sur le terrain en faveur du programme. Ce qui ne veut pas dire qu’ils comptent sur le soutien du public ou qu’ils ne s’en soucient guère », a-t-il dit.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous