IranIran (actualité)L'Iran quitte le conseil de surveillance de ThyssenKrupp

L’Iran quitte le conseil de surveillance de ThyssenKrupp

-

AFP : 9 décembre – Le représentant du gouvernement iranien au conseil de surveillance du conglomérat industriel allemand ThyssenKrupp va quitter l’instance, a-t-on appris jeudi auprès de l’entreprise, qui cède selon la presse allemande à des pressions en ce sens des Etats-Unis.
Le nom du représentant iranien, Mohamad-Mehdi Navab-Motlagh, vice-ministre de l’Economie de la République islamique, ne figure plus sur la liste des membres de l’instance de contrôle de l’entreprise appelés à être élus lors d’une assemblée générale d’actionnaires programmée le 21 janvier prochain.
Cette liste a été publiée sur le site internet de ThyssenKrupp en même temps que l’invitation traditionnelle à l’assemblée d’actionnaires.
Un porte-parole du groupe de sidérurgie n’a pas voulu commenter.
Mais, selon plusieurs journaux allemands, le départ de l’Iran du conseil de surveillance était une condition posée par l’administration américaine pour ne pas interdire à ThyssenKrupp tout contrat public aux Etats-Unis, en vertu d’une ancienne législation contre le terrorisme.
En 2003, les Etats-Unis avaient déjà contraint pour les mêmes raisons ThyssenKrupp à faire descendre la part de l’Etat iranien dans son capital sous le seuil de 5%.
Pour ce faire, l’entreprise allemande avait acquis en mai de cette année-là, pour 406 millions d’euros, 16,9 millions de ses propres actions alors détenues par la holding publique iranienne Ific, faisant descendre la part de Téhéran de 7,8% à 4,5%.
Washington avait ensuite ajouté une condition supplémentaire, à savoir le départ de l’Iran de l’instance de contrôle, affirme le quotidien Handelsblatt, en citant des sources proches de ThyssenKrupp.
A l’origine, en 1976, l’Iran avait acquis une minorité de blocage de 25,01% dans le groupe sidérurgique Krupp. Lors de la fusion de ce dernier avec Thyssen en 1999, cette participation avait été ramenée à 7,8%.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous