IranIran (actualité)Le leader de l’opposition iranienne rencontre la présidente du...

Le leader de l’opposition iranienne rencontre la présidente du Sénat belge

-

Iran Focus

Bruxelles, 25 octobre – Le leader du principal groupe de coalition de l’opposition iranienne a rencontré mardi la présidente du Sénat belge.

Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), est arrivée mardi au Sénat belge à Bruxelles sous une importante escorte policière, où elle a été accueillie par la présidente du Sénat, Anne-Marie Lizin, ainsi que par le sénateur libéral Patrik Vankrunkelsven et le sénateur socialiste Pierre Galand.

Radjavi a mené des pourparlers avec Lizin et lui a remis un grand livre contenant la liste des dizaines de milliers de partisans de son mouvement exécutés par le gouvernement théocratique d’Iran depuis 1981.

Cette visite a été condamnée avec colère par Téhéran qui a convoqué l’ambassadeur de Belgique en signe de protestation.

Le CNRI, grande coalition de groupes et de personnalités, cherche à expulser les ecclésiastiques iraniens du pouvoir dans le but d’établir un « gouvernement démocratique, laïc et de coalition en Iran ». Les Moudjahidine du Peuple (OMPI ou MeK) font partie de ce groupe. Ils ont été placés sur la liste des organisations terroristes de l’Union Européenne au milieu de l’année 2002, initiative que la présidence alors espagnole de l’UE avait qualifié à l’époque de « geste de bonne volonté envers Téhéran ».

Le ministère des Affaires étrangères de Belgique a annoncé mardi que Radjavi représentait le CNRI lors de sa visite et non un seul groupe de la coalition. Le CNRI ne figure pas sur la liste noire de l’UE, a-t-il précisé.

« Je demande aux gouvernements de l’UE pourquoi ils ignorent les crimes du régime des mollahs. Pourquoi poursuivez-vous toujours une politique de complaisance et faites-vous des concessions aux assassins et aux oppresseurs du peuple iranien », a déclaré Radjavi dans son discours devant un groupe de sénateurs belges à la suite de sa réunion avec Lizin.

« La semaine dernière, l’UE a tardivement annoncé que les discussions avec le régime [sur le programme nucléaire de Téhéran »> avaient été stériles… Malgré l’échec de la politique de complaisance, l’UE a toujours besoin d’une politique définie et décisive contre le régime des mollahs », a-t-elle dit.

Radjavi a annoncé que son groupe avait obtenu un rapport secret du Conseil suprême de la sécurité nationale d’Iran, l’organisme chargé des négociations nucléaires avec l’Occident, affirmant que Téhéran pensait pouvoir poursuivre les travaux nucléaires sensibles sans être inquiété en raison du manque de détermination de la communauté internationale à y mettre un terme.

Le rapport ajouterait que si l’Iran accepte la requête du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la suspension des activités d’enrichissement d’uranium ou cesse son « interférence en Irak et au Liban », cela entraînerait la chute du régime.

Elle a recommandé à l’UE de retirer l’étiquette de terroriste de l’OMPI et d’imposer des sanctions diplomatiques et commerciales étendues ainsi qu’un embargo sur le pétrole contre Téhéran.

En avril, le Parlement belge a adopté à l’unanimité une résolution réclamant à l’UE de réexaminer l’étiquette de terroriste placée sur l’OMPI.

Les législateurs ont appelé le gouvernement belge à reconsidérer « l’apparition de l’OMPI sur la liste des organisations terroristes » dans le cadre de l’Union Européenne et en se basant sur les informations pertinentes disponibles.

Une résolution similaire demandant au gouvernement de réévaluer l’étiquette de terroriste de l’OMPI a été adoptée à l’unanimité par le Sénat belge en décembre 2005.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous