IranIran (actualité)Un organisme étatique de contrôle sélectionne les candidatures aux...

Un organisme étatique de contrôle sélectionne les candidatures aux élections clés en Iran

-

Iran Focus, Téhéran, 19 novembre – Seuls 17 candidats potentiels espérant remporter un siège dans un organisme constitutionnel clé ont réussi l’examen leur permettant de se présenter aux élections à venir.

Un total de 493 personnalités religieuses s’étaient portées candidates aux élections du 15 décembre pour un siège à l’Assemblée des Experts, selon Abbas-Ali Kadkhodai, porte-parole du Conseil des Gardiens, le plus haut organe de contrôle de la théocratie religieuse.

L’Assemblée des Experts, composée de 86 membres, est un organisme exclusivement clérical chargé de sélectionner le guide suprême de la Révolution islamique.

Un grand nombre de candidats ont été éliminés par le Conseil des Gardiens et au moins 203 ont dû passer un examen préliminaire afin de se qualifier pour la candidature aux élections.

La décision de faire passer un examen d’entrée n’a pas été bien accueillie par une grande partie des ecclésiastiques. Au moins 133 candidats ont alors retiré leur candidature aux élections.

Sur les 169 ecclésiastiques qui se sont soumis à l’examen, entre 17 et 19 ont réussi à se qualifier, selon Kadkhodai.

Un total de 145 candidats se sont qualifiés pour être candidats aux élections du 15 décembre, a-t-il ajouté.

Le vote ayant lieu dans moins d’un mois, les observateurs jugent que celui-ci est tout sauf démocratique.

« Il y a 86 sièges à pourvoir. Mais il y a deux fois moins de candidats ayant réussi l’examen que de sièges. Ce qui signifie que certaines circonscriptions ne présentent qu’un seul candidat », a déclaré un expert politique basé à Téhéran qui a désiré rester anonyme de peur de représailles.

Selon moi, ces élections sont tout simplement truquées, puisque tout ce que certains candidats auront à faire pour être élus, c’est de voter pour eux-mêmes pour devenir de facto le vainqueur. »

Les activistes de l’opposition commencent déjà à encourager la population à boycotter ces élections. « Le boycott du ‘fiasco électoral’ des mollahs est un slogan inscrit partout sur les murs de la banlieue de Téhéran. »

Certains noms éminents figurent sur la liste des candidats, tels que celui de l’ancien président et actuel directeur du Conseil de discernement des intérêts de l’Etat, l’ayatollah Ali Akbar Hashemi Rafsandjani, le président du Conseil des Gardiens, l’ayatollah Ahmad Jannati, l’ancien négociateur nucléaire en chef avec l’Occident, Hassan Rowhani, et le dignitaire religieux chiite radical, l’ayatollah Mohammad-Taqi Mesbah Yazdi.

Les membres de l’Assemblée sont élus par le peuple pour un mandat de huit ans. Les dernières élections ont eu lieu en 1998. Cette année, elles ont lieu en même temps que les élections municipales dans le pays.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous