IranIran (actualité)Iran-gaz: Shell et Repsol se retirent du projet South...

Iran-gaz: Shell et Repsol se retirent du projet South Pars

-

Shell et Repsol devaient participer à la mise en valeur des phases 13 et 14 du projet. A partir d’aujourd’hui, leur participation devrait se ramener à des consultations techniques tout au plus.

En avril, Téhéran avait rappelé à Shell, Repsol et au français Total (ce dernier exploite les tranches 11 et 12 de South Pars) la nécessité de conclure au plus vite les contrats d’exploitation pour les phases 13 et 14 de ce même projet. Selon le journal, l’Iran semble pressé de lancer ces chantiers face à la vitesse avec laquelle le Qatar voisin exploite sa propre partie de ce même gisement.

Le ministère iranien du Pétrole a annoncé que le russe Gazprom, le chinois Sinopec et la Société nationale indienne de pétrole étaient prêts à occuper la place des sociétés occidentales au cas où ces dernières accuseraient des retards dans la signature des contrats.

Résultat, Shell et Repsol ont décidé de ne pas entrer dans le projet de valorisation de la phase 13 dont le coût général est estimé à 10 milliards de dollars, expliquant leur retrait par les incertitudes stratégiques et les dépenses accrues.

Le journal britannique explique toutefois le retrait des sociétés européennes par le refus de Téhéran d’arrêter l’enrichissement de l’uranium et par d’éventuelles mesures contre l’Iran.

"Cette décision a été prise sur fond des pressions croissantes exercées par Washington sur les sociétés internationales dans le but de les contraindre à arrêter leurs travaux en Iran, ce qui constitue un élément d’une campagne visant à isoler Téhéran suite à son refus d’arrêter son programme nucléaire", rappelle le journal.

Les réserves iraniennes avérées de gaz se montent à plus de 28.000 milliards de mètres cubes (2e place mondiale après la Russie). La production nationale s’est élevée à 105 milliards de mètres cubes et la consommation intérieure à 105,1 milliards de mètres cubes en 2006.

Depuis 1997, Gazprom participe au projet d’aménagement des tranches 2 et 3 du gisement de South Pars, conjointement avec le français TotalElf (40%) et le malaysien Petronas (30%).

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous