IranIran (actualité)Iran: Manifestations à Téhéran à l'occasion de la fête...

Iran: Manifestations à Téhéran à l’occasion de la fête du Sizdeh-be-dar

-

ImageIran Focus: Les iraniens ont célébré aujourd’hui la fête traditionnelle de Sizdeh-be-dar et en profité par la même occasion pour exprimer leur  rejet du pouvoir despotique.

Selon un communique de la principale force d’opposition organisée, CNRI, sur les évènements d’aujourd’hui à Téhéran, au nord-est du parc de Mellat près de Jâm-e-Jam, siège central de la radiotélévision d’Etat, la population a exprimé son rejet du régime des mollahs en criant « A bas Khamenei ; Khamenei assassin, son pouvoir est illégitime, notammen ».

La foule a aussitôt été encerclée et attaquée par des forces répressives, surtout des agents en civil, qui ont dispersé les gens et en ont arrêté quelques uns. Ils ont été transportés en minibus sécurisés des forces de sécurité vers des destinations inconnues. 

Craignant les protestations populaires pour la fête traditionnelle de Sizdeh-be-dar, le régime a établi des postes de contrôle dans la plupart des rues de Téhéran.  Les agents fouillent les véhicules et leurs occupants. Les fouilles sont plus intenses sur les places Azadi et Enghelab, où un grand nombre de gens se promènent en ce jour. 

Un affrontement a également été rapporté vers 16h00 au parc Danechjou où les manifestants scandaient « Khamenei assassin, son pouvoir est illégitime ». Une quinzaine de personnes ont été arrêtées.

Vers 16h30, une manifestation a éclaté au parc Chaghayegh situé à Narmak, là aussi aux cris de « A bas Khamenei » et « Khamenei assassin, son pouvoir est illégitime ». Face à la charge des forces répressive, la foule a opposée une résistance.

Ces protestations éclatent alors que tous les parcs et centres de loisirs de Téhéran débordent de gardiens de la révolution, de miliciens du Bassidj et d’autres forces répressives. 

Des manifestations ont également éclaté près de la rue Bab-Homayoun, où les manifestations scandaient « A bas Khamenei » et « Khamenei assassin, son pouvoir est illégitime ». Les manifestants ont affronté les forces répressives et résisté à leur attaque.

Les affrontements au parc Chaghayegh dans le quartier Narmak de Téhéran ont débordé dans les rues adjacentes. Au moins huit personnes ont été arrêtées dans ces accrochages. Deux jeunes manifestants ont été blessés lorsque les agents les ont aspergés de gaz toxiques dans les yeux.

Sur la place Azadi, 20 agents en moto ont foncé sur la foule pour la disperser. D’autres groupes d’agents ont attaqué les gens avec des barres de fer. Cinq personnes auraient été arrêtées et deux autres blessées.

Par ailleurs, dans la nuit du jeudi 1er avril, les habitants et la jeunesse téméraires du quartier de Chahrak-e-Gharb de Téhéran sont montés sur les toits pour crier le rejet du fascisme religieux. (Le 1er avril est l’anniversaire du soi-disant referendum que le fondateur du régime Khomeiny, avait concocté pour cimenter son nouveau régime théocratique après la révolution de février. C’est une date rejetée par les Iraniens comme l’anniversaire du détournement de la révolution antimonarchique de 1979 par les mollahs).

La veille également, de 21h30 à 22h15, malgré le climat de répression sévère qui règne dans ce secteur, la jeunesse audacieuse avait mené sa manifestation nocturne.

Le régime a bloqué, depuis la veille, les télécommunications de divers secteurs de la capitale surtout à l’est de la ville, et en banlieue comme Boumhene, Roudhene, Pardisse, Damavande et Guillavande.
 
Le blocage est si fort que les médias officiels l’ont évoqué. Même les lignes fixes sont brouillées et les communications de plus en plus difficiles.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous