IranIran (actualité)La fête du feu dans la presse officielle en...

La fête du feu dans la presse officielle en Iran

-

Iran Focus, 17 mars – La fête du feu a été si éclatante et les pétards ont tellement fait trembler le ciel d’Iran, que la presse officielle n’a pas pu en faire l’impasse et a dû en rendre compte, même si les autorités auraient préféré un silence radio sur cette veillée qui a vu la jeunesse s’emparer de la rue. Voici quelques extraits tirés des dépêches de l’agence officielle IRNA, du 15 mars. On y remarquera l’atmosphère de je qui s’est emparé de la ville, la rage des autorités à voir les jeunes faire la fête, surtout dans les quartier où les forces de l’ordre sont absentes.

– Le quartier d’Ekbatan à Téhéran ressemble ce soir à un champ de bataille tant retentissent des explosions de pétards, de bombe sonores et de feux d’artifice.
Dans le quartier Kou-ye-Nasr (Guicha) de Téhéran la foule est dense et les forces de sécurité ont pris position.

https://fr.iranfocus.comench/uploads/img4239608f00c0d.jpg » />

– Les unités anti-émeutes ont dispersé des centaines de filles et de garçons qui s’étaient réunis dans la rue Mirdamad qui débouche sur la place Madar (Mohseni) de Téhéran. Les filles et les garçons sont venus de plusieurs points de la capitale pour célébrer la fête du feu dans cette rue. Les forces de sécurité ont chargé à moto la foule de jeunes. Dans cette course poursuite, beaucoup de femmes et d’enfants qui tentaient de fuir sont tombés à terre et certains se sont blessés.
Des centaines de jeunes dansent et font éclater des pétards et partir des feux d’artifice dans les rues qui donnent sur la place Madar (Mohesni).

https://fr.iranfocus.comench/uploads/img42396074ba4d7.jpg » />

– Plus de dix personnes qui s’étaient rassemblées sous prétexte de célébrer la fête du feu dans le parc Melat et la place Madar, ont été arrêtées par la police pour trouble à l’ordre public.

https://fr.iranfocus.comench/uploads/img423960bdd2b6e.jpg » />
https://fr.iranfocus.comench/uploads/img423960cfa453b.jpg » />

– La fête du feu dans le quartier Kou-yé-Nasr (Guicha) de Téhéran et surtout dans la rue principale, a fait fermer tous les magasins du quartier. De nombreux groupes de jeunes et des enfants accompagnés de leurs familles se sont rassemblés dans la rue et y font éclater des pétards et partir des feux d’artifice. La foule est dense et les forces de sécurité ont pris position dans plusieurs points. Les détonations et les volutes de fumées des pétards en tout genre ont envahi l’atmosphère du quartier Kou-ye-Nasr. La circulation se fait au ralenti mais dans le calme et des feux de joie ont été allumés dans toutes les rues et les ruelles.
https://fr.iranfocus.comench/uploads/img423960acbf2ed.jpg » />

– Etant donné les célébrations de la fête du feu, en dehors des lieux à forte concentration de population, la présence des forces de sécurité reste discrète. Cependant dans certains quartiers du nord et de l’est de Téhéran où les forces de sécurité sont absentes, la population en a profité pour troubler l’ordre public. Les jeunes et les adolescents piétinent toutes les valeurs et la morale, en dansant et faisant la fête. L’absence de forces de l’ordre dans ces quartiers pousse certains citoyens à crier dans la rue et à monter le volume des radios dans leurs véhicules.
Par contre, la présence des forces de l’ordre sur la place Madar (Mohseni), les quartiers Ghods (ouest), Mirdamad, Kou-ye-Nasr, a permis plus ou moins de maintenir l’ordre.

https://fr.iranfocus.comench/uploads/img423960e9f002e.jpg » />
– 16 mars : Bien qu’il se soit écoulé sept heures depuis le début des festivités, à Téhéran, la fête s’est terminée sur l’intervention des forces de sécurité et le calme et le silence règne à peu près dans la ville de Téhéran. Les unités spéciales de la police sur la place Madar (Mohseni), Kou-ye-Nasr (Guicha), Ekbatan, Sadeghiyeh et d’autres quartiers, ont été obligées d’avoir recours aux matraques et aux gaz lacrymogènes pour disperser les groupes …

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous