IranIran (actualité)RSF dénonce un "blocus de l'information" à Achraf

RSF dénonce un « blocus de l’information » à Achraf

-

AFP: L’organisation Reporters sans frontières (RSF) condamne le « blocus de l’information » imposé par les autorités irakiennes autour des affrontements vendredi dans le camp d’Ashraf entre l’armée irakienne et les Moudjahidine du peuple.

« Ce blocus de l’information est inacceptable. Les forces de sécurité interdisent l’accès du camp aux journalistes pour cacher les exactions commises contre des civils. Elles attaquent de manière ciblée et délibérée toute personne qui tente de prendre des photos des affrontements », déclare l’organisation dans un communiqué publié samedi à Paris.

Selon une source médicale en Irak, au moins trois personnes auraient péri vendredi dans le camp situé à 80 km au nord de Bagdad, à la suite de ces heurts. Les opposants iraniens parlent eux de 31 victimes et de 300 blessés.

RSF avance de son côté, sans préciser de source, qu’une « attaque de l’armée a fait près de trente morts et de nombreux blessés parmi les résidents du camp », dans son communiqué.

« Selon plusieurs médias, le camp est encerclé par des blindés et des camions de l’armée. Les journalistes ont été contraints de rester aux portes du camp, aucun professionnel de l’information n’étant toléré à l’intérieur », ajoute RSF.

L’organisation rappelle que l’accès au camp, placé sous la responsabilité des autorités irakiennes en janvier 2009, est interdit aux journalistes depuis « le 28 juillet 2009, suite à des affrontements entre l’armée irakienne et les résidents ».

Selon le département d’Etat américain, l’armée et le gouvernement irakiens « ont été à l’origine » des violences vendredi, même si Washington reconnaît ne pas disposer de tous les éléments pour se prononcer.

Quelque 3.500 sympathisants des Moudjahidine du peuple, principal mouvement d’opposition extérieur au régime iranien, vivent dans le camp d’Ashraf.

Déclarés hors-la-loi en 1981 par le régime islamiste au pouvoir à Téhéran, les Moudjahidine du peuple ont été accueillis quelques années plus tard en Irak, en pleine guerre contre l’Iran, et ses militants ont combattu aux côtés des forces de Saddam Hussein. Désarmés après le renversement de Saddam Hussein en 2003, ils sont depuis lors un sujet de contentieux entre Bagdad et Téhéran.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous