IranNucléaireNucléaire: Mise en garde de l'Iran à l'Europe avant...

Nucléaire: Mise en garde de l’Iran à l’Europe avant les prochaines discussions

-

AFP, Téhéran, 3 juillet – L’Iran a prévenu dimanche l’Union européenne que toute proposition sur l’avenir de ses activités nucléaires serait rejetée si elle ne reconnaissait pas le « droit » de la République islamique aux technologie sensibles, comme le nucléaire.
L’Europe, qui tente de convaincre Téhéran d’abandonner définitivement son programme d’enrichissement de l’uranium, s’est engagée à faire avant fin juillet des propositions à l’Iran pour tenter de le convaincre de ne pas reprendre les activités d’enrichissement de l’uranium.
« Nous espérons que ce projet prendra en considération notre droit à utiliser l’énergie nucléaire à des fins pacifiques », a declaré devant les journalistes le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Hamid Reza Asefi. « Autrement, nous n’accepterons pas ce projet », a-t-il insisté.
La troïka européenne a obtenu en novembre dernier une suspension par les Iraniens de toutes les activités relatives à l’enrichissement de l’uranium, y compris la conversion.
Elle demande à Téhéran de renoncer totalement à l’enrichissement, seule garantie probante que l’Iran ne fabrique pas l’arme nucléaire.
La conversion de l’uranium produit un gaz (UF6) qui sert à enrichir l’uranium. Or, l’uranium hautement enrichi peut servir à des fins tant militaires que civiles.
Mais Téhéran dit avoir besoin de combustible nucléaire pour ses centrales électriques et affirme avoir le « droit » d’en produire en tant que signataire du Traité de non-prolifération (TNP).
Entre-temps, des responsables iraniens ont démenti dimanche des rumeurs selon lesquelles le chef du programme nucléaire avait abandonné ses fonctions au lendemain de la présidentielle iranienne qui a vu l’élection d’un ultraconservateur, Mahmoud Ahmadinejad, à la tête de l’Etat.
M. Rohani est vu comme un proche du candidat malheureux à la présidentielle, le pragmatique Akbar Hashemi Rafsandjani. Il avait également fait des déclarations critiquant le candidat Ahmadinejad.
Dans un communiqué, le Conseil suprême de la sécurité nationale a indiqué que les informations faisant état de la démission de M. Rohani étaient « fausses », a rapporté dimanche la télévision d’Etat.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous