IranNucléaireDouste-Blazy: risque de "crise internationale majeure" avec l'Iran

Douste-Blazy: risque de « crise internationale majeure » avec l’Iran

-

AFP, Paris, 2 août – Le dossier du nucléaire iranien est « très grave » et « peut être au départ d’une crise internationale majeure », a déclaré le ministre français des Affaires Etrangères Philippe Douste-Blazy mardi à la sortie du conseil des ministres.
« Il me semble que cette affaire iranienne est très grave, qu’elle peut être au départ d’une crise internationale majeure car si l’Iran ne revenait pas sur cette décision, alors l’Iran serait dans une position purement unilatérale », a déclaré M. Douste-Blazy devant la presse.
L’Iran a continué mardi à défier la communauté internationale et l’Europe en poursuivant les travaux pour la reprise d’activités nucléaires ultra-sensibles malgré la menace du Conseil de sécurité de l’Onu, mais a affirmé mardi sa volonté de poursuivre la négociation.
« De manière unilatérale, les Iraniens ont décidé hier de nous faire savoir (…) qu’ils allaient recommencer les activités de conversion de l’uranium. Cela nous paraît être un prétexte pour prendre une décision unilatérale », a déclaré M. Douste-Blazy, évoquant la perspective d’éventuelles « sanctions » du Conseil de sécurité de l’ONU contre l’Iran.
« Nous proposerons, nous les Européens, qu’il y ait une réunion extraordinaire le plus rapidement possible du Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), pour demander à la communauté internationale de dire et de spécifier très fortement et très fermement aux Iraniens qu’il faut revenir à la table des négociations », a dit le ministre français.
« Si les Iraniens n’acceptaient toujours pas ce que leur proposerait le Conseil des gouverneurs, alors la communauté internationale devra saisir, me semble-t-il, le Conseil de sécurité » de l’ONU, et « on verra alors quel type de sanctions on donne à l’Iran ».
Peu auparavant, le Premier ministre français Dominique de Villepin avait appelé l’Iran à tenir « les engagements qui ont été pris ». Dans le cas contraire, « il faudra que la communauté internationale en tire toutes les conséquences (…), et ce sera la saisine du Conseil de sécurité si l’Iran n’obtempère pas ».

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous