IranNucléaireUSA-Iran : Washington "partage les inquiétudes" de Blair sur...

USA-Iran : Washington « partage les inquiétudes » de Blair sur l’Iran

-

AFP, Washington, 6 octobre – Les Etats-Unis « partagent les inquiétudes » du Premier ministre britannique Tony Blair sur l’implication de l’Iran en Irak, a indiqué jeudi le porte-parole du département d’Etat, Sean McCormack, sans toutefois confirmer que l’Iran ait fourni des explosifs à la rébellion.

M. Blair a averti jeudi l’Iran que la Grande-Bretagne ne se laisserait pas « intimider », alors que Londres soupçonne l’Iran d’avoir fourni à la rébellion irakienne, via le Hezbollah libanais, la technologie en matière d’explosifs employée dans une série d’attaques mortelles contre des soldats britanniques en Irak.

Le chef du gouvernement britannique « a effectivement fait état de vraies inquiétudes au sujet de l’Iran et potentiellement du Hezbollah », a noté M. McCormack.

« Pour notre part, nous partageons ces inquiétudes », a-t-il ajouté.
Le Pentagone a également exprimé son inquiétude jeudi sur le trafic d’armes en Irak en provenance d’Iran. « Cela reste très clairement un sujet d’inquiétude », a déclaré le général Carter Ham, directeur adjoint des opérations à l’état-major interarmées, lors d’une conférence de presse.

Il a ajouté que l’inquiétude était « similaire » pour ce qui concerne la frontière entre l’Irak et la Syrie. « Il y a des preuves de mouvements d’individus. Nous pensons que certains d’entre eux sont des combattants étrangers », a dit le général Ham.

Le porte-parole du département d’Etat a dit qu’il n’ajouterait « rien aux remarques (de M. Blair) sur la description exacte du lien, s’il existe, entre les décès des soldats britanniques et l’Iran et le Hezbollah » et a refusé de confirmer les accusations britanniques.

« Ce que je dirais, c’est que nous avons déjà exprimé certaines inquiétudes sur les activités de l’Iran destinées à tenter d’exercer une influence en Irak par divers moyens. Je n’irai pas plus loin », a-t-il conclu.

Le général Ham a déclaré de son côté qu’il n’était « pas au courant » d’une implication des autorités iraniennes dans le trafic d’armes.
Il a reconnu que « le niveau général des attaques au cours des derniers mois en Irak a augmenté ». « Depuis avril-mai, cela baissait chaque mois, jusqu’au mois dernier. Mais en septembre, cela a commencé à remonter », a-t-il dit.

Par ailleurs, le porte-parole du département d’Etat a démenti des informations publiées le même jour par le Wall Street Journal sur l’éventualité d’un rétablissement des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et l’Iran pour tester la volonté de Téhéran de renoncer à l’arme nucléaire.

« La secrétaire d’Etat (Condoleezza) Rice et les responsables de la diplomatie américaine n’envisagent aucune mesure incitative, aucun encouragement pour pousser l’Iran à changer d’attitude », a-t-il assuré.
« L’Iran, par ses actes, s’est isolé. C’est maintenant à l’Iran de démontrer qu’il veut quitter la voie qu’il a empruntée, qui est une voie vers un plus grand isolement de la communauté internationale », a-t-il ajouté.

« Il existe déjà des canaux diplomatiques qui ont été établis de longue date et qui sont bien connus », a ajouté le porte-parole. La Suisse représente les intérêts des Etats-Unis à Téhéran et le Pakistan ceux de l’Iran à Washington.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous