IranNucléaireL'Iran appelle les Européens à reprendre les négociations

L’Iran appelle les Européens à reprendre les négociations

-

AFP,Téhéran, 7 octobre – Le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki a appelé vendredi les Européens à reprendre les négociations sur le nucléaire, alors que des milliers de personnes ont manifesté à Téhéran pour défendre le droit de l’Iran à maîtriser la technologie nucléaire pacifique.

« La République islamique d’Iran considère les négociations comme le meilleur moyen pour exposer le point de vue des différentes parties et d’aboutir à un accord », a déclaré M. Mottaki, cité par l’agence officielle Irna.

« Lorsque les Européens seront prêts, les conditions pour reprendre les négociations existent », a-t-il ajouté, tout en lançant une mise en garde aux Européens.

« Si la résolution (de l’AIEA) n’est pas corrigée ou si on insiste pour appliquer les parties illégales et non juridiques de la résolution, l’Iran se réserve le droit d’arrêter ses mesures volontaires qui étaient destinées à créer la confiance », a-t-il ajouté.

L’Iran a accepté fin 2003 de suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium et d’appliquer le protocole additionnel au Traité de non prolifération (TNP), qui autorise des inspections surprises de ses sites nucléaires.

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a adopté le 24 septembre une résolution sur le programme nucléaire iranien qui ne demande pas expressément la saisine du Conseil de sécurité à ce stade, mais qui établit les conditions d’un transfert ultérieur du dossier devant cet organe de l’Onu.

L’Iran a prévenu mardi qu’il n’accepterait pas de reprendre les négociations sur son programme nucléaire avec les Européens si ces derniers posaient comme condition préalable la suspension totale de ses activités ultrasensibles.

Par ailleurs, des milliers de personnes ont manifesté après la prière collective à Téhéran, scandant des slogans contre les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

« Mort à l’Amérique, mort à Israël, mort à la Grande-Bretagne », ont crié les manifestants qui se sont rassemblés devant l’université de Téhéran, à l’appel des autorités.

« Les Etats-Unis sont nos ennemis » ou encore « la suspension de nos activités nucléaires est impossible car c’est le signe de notre indépendance », ont-ils encore lancé.

« La science nucléaire est notre droit, et le monde l’a accepté », ont scandé les manifestants.

Des manifestations identiques devaient avoir lieu dans d’autres villes.
Un groupe d’une quarantaine de manifestants se sont rendus devant l’ambassade de Grande-Bretagne à Téhéran pour demander l’expulsion de l’ambassadeur et la fermeture de la représentation diplomatique. Ils ont été dispersés par la police sans incident.

« Il ne faut pas avoir peur des sanctions », a déclaré un peu plus tôt l’ayatollah Ahmad Janati, un haut dignitaire religieux conservateur lors de la prière.

« Nous ne cherchons pas à être soumis aux sanctions, mais si on veut nous imposer des sanctions, nous ne céderons pas et nous résisterons », a-t-il ajouté.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous