IranNucléaireIran-USA : Les Etats-Unis imposent des sanctions aux sociétés...

Iran-USA : Les Etats-Unis imposent des sanctions aux sociétés chinoises pour avoir aidé Téhéran

-

The Washington Times, 27 décembre – Par Bill Gertz – Plusieurs sociétés chinoises qui étaient impliquées dans la vente de missiles et de matériaux chimiques à l’Iran ont été sanctionnées, ont déclaré les responsables de l’administration Bush hier.

Les sanctions couvrent six sociétés dirigées par le gouvernement chinois, deux sociétés indiennes et une société autrichienne, selon des responsables qui ont parlé sous couvert d’anonymat.

Les amendes qui doivent être infligées ont fait l’objet de discussions depuis avril et ont été approuvé par le vice secrétaire d’Etat, Robert B. Zoellick, durant ces dernières semaines.
Une annonce sera publiée dans le registre fédéral du gouvernement américain dans les prochains jours – et peut être même aujourd’hui, a déclaré les responsables.

Les sanctions ont été imposées selon la loi de non prolifération, que le congrès avait passé en 2000 pour empêcher le soutien international pour les programmes d’armes nucléaires, chimiques et biologiques d’Iran et aussi des systèmes de missiles.

Les amendes qui dureront jusqu’à décembre 2007, empêcheront ces sociétés de faire des affaires avec le gouvernement américain et les sociétés américaines d’obtenir des permis d’exportations pour vendre des produits de haute technologie à ces sociétés. Les détails de ces transferts à l’Iran n’ont pas été divulgués.

Ces sanctions font parties d’une politique plus agressive qui a pour but d’identifier des sociétés étrangères qui aide les pays hors-la-loi à avoir accès à des armes de haute technologie. Pour le moment, 40 sociétés et personnes ont été punies depuis 2001.

Cela intervient arrive alors que les Etats-Unis et l’Europe se demandent s’ils doivent avoir recours au Conseil de Sécurité de l’ONU à propos du programme d’armes nucléaire iranien. L’Iran a violé ses engagements pris avec l’Agence Internationale de l’Energie Atomique en refusant l’accès de ses sites nucléaires aux inspecteurs. Le gouvernement américain pense que l’Iran, qui possède beaucoup de pétrole, essaye de construire des armes nucléaires en utilisant comme prétexte que ces sites servent exclusivement à produire de l’électricité.

Ces dernières sanctions montrent que la Chine continue toujours à soutenir les programmes de missiles et d’armes de destruction massive des Etats qui soutiennent le terrorisme international.

« Nous pensons que ces transferts ont aidé les programmes de missiles balistiques et d’armes de destruction massive de l’Iran » a déclaré un haut responsable.

Pékin a nié les rapports américains comme quoi le gouvernement ou des sociétés auraient fourni des missiles ou des armes de haute technologie à l’Iran et à d’autres pays hors-la-loi et en 2004, a dénoncé une autre série de sanctions jugées « injustes ».

Un porte-parole de l’ambassade chinoise n’a pas pu être joint hier pour un commentaire.

Les sociétés chinoises impliquées dans les transferts sont China National Export Corp, Aerotechnology Import, connu comme CATIC, l’exportateur de missiles, China North Industries Corp, connu comme NORINCO, Zibo Chemet Equipment Co, le groupe Hongdu Aviation Industry, Ounion International Economic et Technical Cooperative Ltd et the Limmt Metallurgy and Minerals Co.

« NORINCO est un serial proliférateur », a dit un responsable. « Toutes ces sanctions touchent les transferts à l’Iran. »

La loi de 2000 exige que le gouvernement américain impose des sanctions sur les sociétés ou les personnes que fournissent l’Iran avec des biens, services ou des technologies liées à des armes nucléaires, des missiles et des substances chimiques toxiques qui peuvent être utilisés pour fabriquer des armes chimiques.

Zibo est connu pour faire des conteneurs en verre qui peuvent être utilisé pour faire des armes chimiques. CATIC et NORINCO sont impliqués dans la fabrication de missiles.

Un rapport de la CIA au congrès rendu publique l’année dernière disait que l’assistance des sociétés chinoises dans le domaine des missiles balistiques a aidé l’Iran à aller de l’avant dans son but de devenir autonome dans la production de missiles balistiques.

Les sociétés chinoises ont aussi fourni des matériaux qui peuvent être utilisés dans la construction de missiles, des matières premières à l’Iran, la Libye et la Corée du Nord, selon le rapport de la CIA.

Les deux sociétés chimiques indiennes qui vont être sanctionnées sont Sabero Organics Chemical et Sandhya Organics Chemical. La société autrichienne Steyr-Mannlicher, qui fabrique des armes d’assauts de haute technologie est aussi sanctionnée.

Lors de l’annonce des sanctions le gouvernement américain lèvera des sanctions qu’il a imposé l’année dernière sur Chaudhary Surendar,un des deux scientifiques indiens spécialisés dans le nucléaire ayant des liens avec le programme nucléaire iranien.

Le gouvernement indien a nié que monsieur Surendar était lié aux activités de prolifération nucléaire iranien. Monsieur Surendar a été sanctionné en septembre 2004 pour son rôle dans la fourniture d’armes de destruction massive et de missiles à l’Iran sous la loi de non prolifération. L’autre scientifique, YSR Prasad sera sanctionné jusqu’à l’expiration de la sanction en septembre.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous