IranNucléaireD’après le président de l’Iran, Israël est la suite...

D’après le président de l’Iran, Israël est la suite de l’Holocauste

-

Associated Press, Téhéran, 1 janvier – par Nasser Karimi – Mahmoud Ahmadinejad, le président radical iranien, qui a déclaré que l’holocauste était un mythe, accuse maintenant les pays européens d’avoir chercher à parachever le génocide en établissant un État juif au milieu de pays musulmans.

« Ne croyez-vous pas que l’un de leurs objectifs dans la création d’un régime d’occupants à Qods (Jérusalem) était la suite du génocide en expulsant les juifs d’Europe ? », a rapporté dimanche l’agence de presse islamique officielle Republic News en citant Ahmadinejad. « N’est-ce pas là une question importante ? »

Ahmadinejad affirme que les Européens avaient décidé de créer un « camp juif » pour débarrasser le continent des juifs. Il dit que le camp, Israël, bénéficie maintenant du soutien des États-Unis et de l’Europe pour massacrer les musulmans.

En octobre, Ahmadinejad a demandé qu’Israël soit « rayé de la carte ».

Le mois dernier, Ahmadinejad a déclaré que l’holocauste, dans lequel l’Allemagne nazie a tué six millions de juifs, était un mythe. Suite à une condamnation internationale de ces propos, il a affirmé que puisque les Européens insistent pour dire que l’holocauste a bien eu lieu, ils devraient céder une partie de leurs terres pour y installer l’État juif.

Il a déclaré que l’antisémitisme avait un passé chargé en Europe, tandis que les juifs avaient vécu en paix parmi les musulmans pendant des siècles.

Ses propos ont été entre autres condamnés par la Maison Blanche, Israël, l’Allemagne, la France et la Commission Européenne. L’Allemagne a affirmé que ces remarques porteraient atteinte aux négociations concernant le programme nucléaire de l’Iran.

Les négociateurs européens poussent l’Iran à transférer ses activités d’enrichissement d’uranium en Russie dans le cadre d’une solution de compromis à un conflit dans lequel les États-Unis désirent stopper la fabrication d’armes nucléaires de l’Iran. Les pourparlers devraient se poursuivre ce mois-ci.

Le négociateur en chef nucléaire iranien, Ali Laridjani, a déclaré que la proposition russe, selon laquelle les deux nations enrichiraient l’uranium sur le territoire russe, ne pouvait priver l’Iran de son droit de mener ses activités d’enrichissement sur son propre sol.

« Il n’est pas logique pour un pays de placer le destin de sa nation entre les mains d’un autre pays même s’il s’agit d’un allié. On peut satisfaire ses besoins en combustible grâce à des pays étrangers », a déclaré Laridjani à la télévision d’État dimanche.

« L’histoire et l’expérience montrent que si vous n’avez pas la technologie, votre indépendance en souffrira », a-t-il expliqué.

Laridjani a également mis en garde contre une réponse « brutale » si jamais les installations nucléaires et militaires étaient attaquées par les USA ou Israël.

« S’il y a bien quelque chose de vrai dans ces discussions, c’est qu’Israël va énormément souffrir. C’est un petit pays qui se situe à notre portée », a-t-il dit.

L’Iran a annoncé dimanche avoir fabriqué un procédé pour isoler le minerai d’uranium, dernier accomplissement en date de Téhéran dans son désir de contrôler le cycle du combustible nucléaire, a rapporté dimanche la télévision d’État.

Dans le reportage, Amir Hossein Farhadi, chercheur à l’Organisation de l’Énergie Atomique iranienne, a affirmé que ce dispositif (mélangeur-décanteur) constituait un moyen efficace de produire de l’uranium.

« Les pays étrangers n’étaient pas enclin à en vendre à l’Iran car il pourrait être utilisé dans le cycle », a expliqué Farhadi.

L’Iran prétend que son programme est exclusivement destiné à la génération d’électricité.

Les États-Unis font pression pour que l’Iran comparaisse devant le Conseil de Sécurité des Nations Unies, où le pays pourrait faire face à des sanctions économiques en raison de ce conflit.

Ali Akbar Dareini, d’Associated Press, a contribué à la rédaction de cet article.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous