IranNucléaireL'Iran se joue de l'Occident

L’Iran se joue de l’Occident

-

Le Figaro, Editorial de Pierre Rousselin, 13 avril – Chaque fois que l’Iran franchit une ligne rouge dans son programme nucléaire, l’Occident doit reculer d’autant. Les extrémistes qui sont à la tête de la République islamiste ont compris qu’ils avaient tout à gagner à continuer ce petit jeu qui gonfle leur suffisance et les rapproche du jour où ils détiendront la bombe atomique.

Téhéran est désormais en mesure de produire de l’uranium suffisamment enrichi pour servir de carburant à un réacteur nucléaire. Ce n’est pas une prouesse technique – l’Iran est loin d’avoir de quoi fabriquer la bombe –, mais l’effet est garanti. Le camouflet, fort bien mis en scène à Téhéran, vise le Conseil de sécurité de l’ONU, qui, à la fin du mois, devra décider ce qu’il convient de faire à l’égard d’un pays auquel un ultimatum avait été fixé pour qu’il cesse ses activités d’enrichissement.

Le message iranien à l’adresse du monde est très clair. Il tient en quelques phrases : «Nous sommes capables d’obtenir de l’uranium enrichi pour produire de l’électricité nucléaire. L’Occident veut nous en empêcher alors que le TNP (traité de non-prolifération nucléaire) nous y autorise et alors qu’il traite avec un pays comme l’Inde, qui, lui, s’est doté de l’arme nucléaire sans être signataire du TNP.» Autre argument : «De quel droit empêcher l’Iran d’avoir la bombe quand Israël détient quelque 200 armes nucléaires ?» A ces questions, qui posent de réels problèmes de fond, personne ne daigne répondre.

A Washington, Paris, Londres ou Berlin, on préfère parler de sanctions, même si chacun sait qu’elles ne serviront à rien et que, si jamais elles commençaient à faire mal, la riposte iranienne pourrait être fatale : fermeture du détroit d’Ormuz par où passe le pétrole du Golfe, vague d’attentats terroristes à travers le monde, soulèvement chiite en Irak…

Comme le chantage aux sanctions ne marche pas, on tente la menace d’une intervention militaire. Les fuites du week-end dernier dans la presse américaine évoquant des plans pour une opération du Pentagone contre les installations iraniennes, au besoin avec des armes nucléaires tactiques, répondent à ce calcul. Il n’est pas impossible que les Iraniens aient voulu répliquer à cette bravade en orchestrant leur propre avertissement avec la proclamation bruyante de leur réussite en matière d’enrichissement.

Pendant que le manège entre l’Iran et l’Occident se poursuit, les pays de la région doivent en tirer leurs conclusions. Dans le monde arabe, même si les régimes restent circonspects, les populations sont sensibles à l’argument iranien du «deux poids, deux mesures». Déjà singulièrement affectée par les sanctions imposées aux vainqueurs des élections en Palestine, l’image de l’Europe, comme celle des Etats-Unis, se dégrade de jour en jour.

Pour sortir de l’impasse, il faut trouver mieux que des sanctions et des menaces militaires. Remettre à plat le régime de non-prolifération et engager une négociation globale avec l’Iran : ces deux initiatives devraient s’imposer. Il est douteux qu’une Amérique affaiblie et une Europe paralysée en soient capables.

7,062FansLike
1,161FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous