IranNucléaireIran : la communauté internationale ne parvient pas à...

Iran : la communauté internationale ne parvient pas à un accord

-

Le Figaro, 19 avril – Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’Onu, plus l’Allemagne, réunis mardi à Moscou pour discuter du nucléaire iranien, ne se sont pas entendus sur les sanctions à prendre contre l’Iran. Les discussions se poursuivent.

Après plus de trois heures de réunion, les Etats-Unis n’ont pas obtenu auprès des autres puissances les appuis qu’ils recherchaient pour sanctionner l’Iran, soupçonné de vouloir se doter de l’arme atomique. Le numéro trois du département d’Etat, Nicholas Burns, a argué auprès de hauts responsables russes, chinois, allemands, français et allemands que les sanctions contre l’Iran étaient nécessaires, et ce d’autant plus que Téhéran a annoncé qu’il comptait relancer la production d’uranium à une échelle industrielle.

Mais la Russie et la Chine sont opposées à des sanctions. « Nous sommes convaincus que ni les sanctions, ni la force ne conduiront à une solution du problème », a répété le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères. Parallèlement, le chef de la diplomatie Sergueï Lavrov a appelé « avec insistance » l’Iran à « faire une pause » dans son programme d’enrichissement d’uranium. Les diplomates réunis à Moscou mardi ne sont donc pas parvenus à un consensus.

Les six pays, représentés par leurs directeurs politiques ou vice-ministres des Affaires étrangères, sont cependant tombés d’accord pour dire que « l’Iran a franchi les limites fixées par la communauté internationale ». Ils sont également d’accord pour affirmer « la nécessité de trouver les moyens diplomatiques pour que l’Iran respecte ses obligations internationales ». Le Conseil de sécurité de l’Onu a donné jusqu’au 28 avril à l’Iran pour cesser ses activités d’enrichissement. Le président ultraconservateur iranien, Mahmoud Ahmadinejad a prévenu mardi, lors d’un défilé militaire très démonstratif, que l’armée iranienne «couperait la main de tout agresseur».

« Inacceptable » pour Jacques Chirac

Le même jour, le président américain n’avait exclu aucune option, y compris militaire, pour empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire. George W. Bush espère convaincre jeudi son homologue chinois Hu Jintao, lors d’un entretien à Washington, de se rallier au principe de sanctions dans la crise iranienne.

Dans une interview au quotidien égyptien al Ahram, le président français Jacques Chirac a quant à lui jugé « inacceptable » que l’Iran se dote de l’arme nucléaire mais a laissé la porte ouverte à la reprise des discussions avec Téhéran, s’en tenant pour le moment à l’option diplomatique pour tenter de faire fléchir le pays. Les dirigeants iraniens « doivent comprendre que, pour la communauté internationale, la perspective d’un Iran militairement nucléarisé est inacceptable », a-t-il dit dans cet entretien réalisé avant lundi. « Je le dis avec force : la porte reste ouverte à une reprise des discussions, dès lors que l’Iran se conforme aux demandes de l’AIEA et du Conseil de sécurité » de l’Onu, a insisté le président français, qui entame mercredi une visite officielle en Egypte.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous