IranNucléaire« Pas de nucléaire pour les mollahs »

« Pas de nucléaire pour les mollahs »

-

Reuters : 25 novembre – Près de cent partisans du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), les exilés qui ont révélé le site de Natanz il y a deux ans, manifestaient devant le centre de l’ONU à Vienne contre l’accord UE-Iran, criant en allemand, en anglais et en persan : « Pas de marchandage avec les mollahs, pas de nucléaire pour les mollahs ».

Shahine Gobadi, un porte parole du CNRI basé à Paris, a dit à la presse qu’il était nécessaire que le conseil des gouverneurs de l’AIEA défère le dossier de l’Iran au Conseil de Sécurité. Il a également appelé l’AIEA à se rendre sur les deux sites en Iran où le groupe dit que le ministère de la défense enrichit en secret de l’uranium à des fins militaires.

Gobadi a dit que l’AIEA devrait y aller « avant que les mollahs aient une chance de nettoyer le site et de faire disparaître les preuves ».

Entre-temps, l’Iran a accusé l’UE de se rétracter de l’accord signé il y a quelques semaines à Paris et a exigé de la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne qu’elles amendent le texte de leur proposition de résolution à l’AIEA.

L’Iran accuse les Européens de glisser un « mécanisme de déclenchement » dans le texte, selon lequel la reprise d’activité d’enrichissement entraînerait la saisine par le Conseil de Sécurité. Ils s’opposent aussi à la demande de l’Iran de donner à l’AIEA un accès limité aux sites nucléaires déclarés.

Washington n’apprécie pas non plus le texte de la résolution parce qu’il manque de «déclencheur automatique » qui entraînerait automatiquement la saisine du dossier iranien par le Conseil de Sécurité en cas de reprise des travaux d’enrichissement.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous