IranNucléaireL'Iran silencieux sur l'enrichissement, envisageable à "très long terme"

L’Iran silencieux sur l’enrichissement, envisageable à « très long terme »

-

AFP, Téhéran, 7 juin – L’Iran étudie une offre des grandes puissances visant à le convaincre de suspendre son enrichissement d’uranium, dont des diplomates occidentaux ont indiqué qu’il était envisageable « à très long terme ».

« Dans la question nucléaire, nous préférons la coopération à la confrontation », a assuré le chef de la diplomatie iranienne Manouchehr Mottaki, cité mercredi par l’agence officielle Irna.

L’Iran s’est engagé à « étudier soigneusement », selon lui, l’offre transmise mardi à Téhéran par le Haut représentant de l’Union européenne pour la politique extérieure, Javier Solana.

Présentée par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU et l’Allemagne, elle contient des mesures incitatives pour que Téhéran suspende l’enrichissement, mais aussi une menace d’action devant le Conseil s’il s’y refuse.

Comme l’a remarqué un diplomate occidental à Téhéran, « l’offre consiste à mettre les Iraniens devant un choix, suspendre l’enrichissement ou pas ». « Cette condition n’est pas négociable », a-t-il ajouté, en la qualifiant de « ligne rouge », alors que les Iraniens ont exclu jusqu’ici une telle éventualité.

Selon un autre diplomate occidental à Téhéran, « la question de la suspension a été énoncée très, très clairement par M. Solana ».

« La République islamique d’Iran examinera avec soin les propositions sur la base des positions de principe et des droits absolus de l’Iran », a déclaré mercredi le chef de la diplomatie iranienne, cité par l’agence Isna.

La veille, il avait dit que « ce qui est important dans les mesures incitatives, c’est le soutien au droit de l’Iran à la recherche en matière de technologie ».

Téhéran a toujours défendu son droit à poursuivre ses activités d’enrichissement dans un cadre de la recherche, ce que rejettent les Occidentaux.

Selon des sources européennes et américaines, citées par le Washington Post, M. Solana n’en aurait pas moins offert aux Iraniens la perspective de pouvoir enrichir de l’uranium à terme sur leur territoire.

« Nous avons toujours reconnu le droit de l’Iran à l’enrichissement, il n’a jamais été exclu », a remarqué le premier diplomate occidental à Téhéran.

« L’enrichissement en Iran pourrait être possible dans le cadre d’un scénario à très, très long terme », a dit le deuxième.

Pour cela, il faudrait que l’Iran suspende son enrichissement, négocie ensuite, et obtienne finalement un quitus de l’Agence internationale de l’énergie atomique sur le caractère purement civil de son programme nucléaire.

Un processus qui prendrait « au moins plusieurs années », selon le premier diplomate.

M. Solana s’est dit mercredi prêt à retourner à Téhéran pour faire avancer le dossier nucléaire iranien, affirmant qu’il était « plus optimiste aujourd’hui qu’il y a un mois ». Il a aussi souligné que le préalable à une reprise de négociations était la suspension de l’enrichissement d’uranium.

A Washington, le porte-parole du département d’Etat, Sean McCormack, a rappelé que l’Iran devait d’abord « suspendre toutes les activités liées à l’enrichissement et au retraitement » de l’uranium sur son sol avant que des négociations puissent s’engager.

« Au delà, je ne veux pas faire de spéculation. Au delà, nous sommes vraiment dans l’hypothétique et le théorique », a-t-il dit, en s’abstenant de confirmer ou démentir les informations selon lesquelles l’offre laisse ouverte la possibilité à terme pour l’Iran d’enrichir de l’uranium sur son territoire.

La question d’éventuelles sanctions reste donc en suspens jusqu’à ce que les Iraniens se prononcent, dans les semaines qui viennent.

En attendant, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a signalé mercredi que la Russie ne soutiendrait des sanctions que si Téhéran viole « ses engagements dans le cadre du Traité de non prolifération.

7,062FansLike
1,156FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Alors que les manifestations se poursuivent, le régime iranien se délite

Le monde a été captivé par la bravoure et la résistance des manifestants iraniens, en particulier les jeunes générations...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous