IranNucléaireBush à la recherche d’unité sur l’Iran et la...

Bush à la recherche d’unité sur l’Iran et la Corée du Nord

-

Reuters, Washington, 12 juillet – De Steve Holland – Le président George W. Bush, qui doit partir jeudi pour l’Allemagne et la Russie, va demander à ses alliés principaux de rester unis dans leur désir de contenir les ambitions nucléaires de l’Iran et de la Corée du Nord, selon ses conseillers.

Ses pourparlers avec la chancelière allemande Angela Merkel à Stralsund, en Allemagne, avec le président russe Vladimir Poutine et d’autres chefs d’Etat lors du sommet du Groupe des Huit à St Pétersbourg devraient porter essentiellement sur ce que son administration considère comme une double menace pour la paix dans le monde.

La décision de Bush de commencer son voyage en rencontrant Merkel dans sa région d’origine est un clin d’œil à son importance croissante en Europe. Merkel a remplacé Gerhard Schröder, opposé à la décision de Bush d’envahir l’Irak en 2003.

Pendant le sommet de St Pétersbourg, Bush a déclaré qu’il encouragerait un usage plus important de l’énergie nucléaire civile comme moyen de débarrasser le monde de sa dépendance au pétrole et qu’il chercherait à poursuivre les pourparlers commerciaux mondiaux ralentis par l’absence d’un accord sur la réduction des subventions agricoles, parmi d’autres sujets.

Bush devrait faire part des inquiétudes de l’Amérique selon lesquelles la Russie XXXXX sur la démocratie « franchement mais en privé », selon le conseiller à la sécurité nationale de Bush, Stephen Hadley, car faire pression publiquement sur le président russe Vladimir Poutine sur ce point serait contre-productif, étant donné le besoin d’une unité face à l’Iran et à la Corée du Nord.

Le porte-parole de la Maison Blanche, Tony Snow, a affirmé que le sommet du Groupe des Huit était en bonne voie pour devenir une réunion très importante.

« Selon moi, ce meeting du G8 sera vraiment exceptionnel à vrai dire, dans le sens où un très grand nombre de points font l’actualité au moment de cette réunion des chefs d’Etat », a-t-il dit à la presse.

Bush, qui a rendu furieux certains de ses principaux alliés en partant en guerre contre l’Irak sans un plus ample soutien, recherche maintenant une solution diplomatique aux défis iranien et nord-coréen.

Les chefs d’Etat avec qui il va discuter lors de son voyage, dont le président chinois Hu Jintao, se sont tous mis d’accord sur la nécessité de garder les armes nucléaires éloignées de l’Iran et de la Corée du Nord, mais la Chine et la Russie s’opposent à des sanctions de l’ONU contre ces deux pays.

Bush va entamer son seizième voyage en Europe au moment où sa popularité dans le pays se situe entre 35 et 40 pourcent, principalement en raison de la guerre en Irak et des prix élevés de l’essence.

Il a tellement pris position pour la diplomatie ces derniers temps concernant l’Iran et la Corée du Nord que le magazine Time a écrit un article en première page intitulé « La fin de la diplomatie cow-boy ». La Maison Blanche a démenti cette affirmation.

« Etait-il un cow-boy lorsqu’il tentait de former la plus grande coalition internationale qui soit après la mauvaise conduite de certains acteurs individuels ? La réponse est qu’il s’agit d’un président qui a toujours considéré la diplomatie comme la démarche principale et la plus importante pour tenter d’empêcher les gens de mal se comporter », a expliqué Snow.

Les démocrates reprochent à Bush de regarder les conflits avec l’Iran et la Corée du Nord s’aggraver sans rien faire.

« Malheureusement, la réaction de Bush face aux défis actuels (des menaces posées par la Corée du Nord et l’Iran, aux relations avec la Russie en passant par l’énergie et le commerce international) est insuffisante », a déclaré le bureau du leader démocrate du Sénat, Harry Reid du Névada.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous