IranNucléaireIran : Ahmadinejad rejette la résolution du Conseil...

Iran : Ahmadinejad rejette la résolution du Conseil de Sécurité

-

AFP, Téhéran, 15 août – Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a rejeté mardi la résolution du Conseil de sécurité exigeant une suspension de son enrichissement d’ici le 31 août, diminuant encore les chances que Téhéran accepte l’offre faite par les grandes puissances pour obtenir cette suspension.

Le secrétaire général de l’Onu « Kofi Annan m’a demandé de ne pas être froissé par la résolution du Conseil de sécurité et de répondre à l’offre (des grandes puissances). Je lui ai dit qu’apparemment ces messieurs se trompent et croient pouvoir utiliser la résolution comme un bâton, mais le peuple iranien n’accepte pas le langage de la force », a dit M. Ahmadinejad.

C’est la première réaction du président à la résolution du Conseil, adoptée le 31 juillet, et donnant à l’Iran jusqu’au 31 août pour suspendre son enrichissement d’uranium. Faute de quoi, le Conseil pourrait décider des sanctions contre l’Iran.

Le président iranien a toutefois ajouté, lors d’un rassemblement à Ardébil (nord-ouest) retransmis par la télévision d’Etat, que l’Iran allait « donner (sa) réponse à la date prévue », le 22 août, à l’offre des grandes puissances.

Cette dernière a été présentée à l’Iran le 6 juin par les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) et l’Allemagne.

Elle comporte des mesures de coopération dans les domaines économique et du nucléaire notamment, mais à condition que l’Iran suspende son enrichissement.

M. Ahmadinejad a laissé entendre que la réponse de l’Iran serait négative: elle « sera basée sur la défense des droits définitifs du peuple iranien et personne n’a le droit de renoncer à ces droits ».

« L’Iran maîtrise totalement le cycle du combustible nucléaire et personne ne peut y porter atteinte depuis l’extérieur », a encore dit M. Ahmadinejad.

Il a assimilé la résolution du Conseil à une « expression de colère qui ne peut rien » pour diminuer la volonté de l’Iran à poursuivre son programme nucléaire.

« Si vous voulez avoir de bonnes relations avec l’Iran, la seule solution est de reconnaître les droits de notre peuple et de vous prosterner devant la grandeur du peuple iranien. Sinon il vous obligera à le faire plus tard », a-t-il dit encore.

Gholamreza Aghazadeh, le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), avait indiqué plus tôt dans la journée que l’Iran refusait de suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium, mais était prêt à fournir des garanties pour éviter un détournement de l’uranium enrichi.

« Nous sommes prêts à examiner toutes les mesures de confiance mais l’arrêt de l’enrichissement n’est pas une mesure de confiance », a dit M. Aghazadeh.

Il a ajouté que l’Iran était prêt à « donner » aux Occidentaux la production de la chaîne de 164 centrifugeuses d’enrichissement d’uranium, qui a commencé à fonctionner en avril dernier.
« Une seule chaîne de centrifugeuse n’a rien d’inquiétant, mais s’ils sont vraiment inquiets, nous sommes prêts à leur donner la production de cette chaîne », a-t-il dit.

L’Iran a annoncé en avril avoir réussi à enrichir de l’uranium à 3,5%, puis à 4,8%, un niveau nécessaire pour la fabrication de combustible destiné aux centrales nucléaires civiles.

Le secrétaire du Conseil suprême de la sécurité nationale, Ali Larijani, et le ministre des Affaires étrangères, Manouchehr Mottaki, ont d’ores et déjà condamné la résolution du Conseil, en affirmant que l’Iran n’abandonnerait pas son enrichissement d’uranium.

Les grandes puissances craignent que Téhéran utilise son programme nucléaire civil pour se doter de l’arme atomique, alors que les Iraniens ont toujours démenti que telle soit leur intention.

7,062FansLike
1,158FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous