IranNucléaireLe gouvernement espagnol confirme une médiation de Felipe Gonzalez...

Le gouvernement espagnol confirme une médiation de Felipe Gonzalez à Téhéran

-

AFP, Madrid, 1 septembre – Le gouvernement espagnol a confirmé vendredi que l’ancien chef du gouvernement Felipe Gonzalez avait mené cette semaine à Téhéran une médiation sur le dossier du nucléaire iranien et a précisé qu’il avait préalablement été informé de cette initiative.

Le quotidien El Pais avait annoncé plus tôt vendredi que M. Gonzalez avait « entrepris une médiation entre Téhéran et Washington » à la demande de l’Iran. Le journal de centre gauche avait fait état, comme l’ensemble de la presse espagnole, d’une rencontre entre l’ancien leader socialiste et le président iranien Mahmoud Ahmadinejad.

Ce « travail de rapprochement des positions entre Téhéran et Washington » a été mené avec l’approbation du gouvernement socialiste de Jose Luis Rodriguez Zapatero, ajoutait El Pais, quotidien proche de l’exécutif espagnol.

Confirmant l’information, Maria Teresa Fernandez de la Vega, porte-parole et vice-président du gouvernement, a déclaré que M. Gonzalez avait « informé M. Zapatero de son voyage en Iran ».

Le gouvernement « le remercie pour ses efforts » et pense qu’il est bon de « maintenir ouvertes toutes les voies de dialogue possibles » avec l’Iran, a-t-elle ajouté.

M. Gonzalez s’était entretenu à ce sujet en mai dernier avec la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice, a précisé El Pais.

Outre M. Ahmadinejad, l’ancien chef du gouvernement espagnol a aussi rencontré cette semaine à Téhéran le négociateur en chef sur le dossier nucléaire iranien Ali Larijani, selon la presse.

Sa visite, au moment où Téhéran refusait de suspendre son enrichissement d’uranium en réponse à un ultimatum de l’ONU, a été qualifié « d’inopportune et d’irresponsable » par le porte-parole pour les affaires extérieures du Parti Populaire d’opposition (PP- droite), Gustavo de Aristegui.

Le responsable d’Izquierda Unida (IU – pro-communiste) Gaspar Llamazares a en revanche approuvé l’initiative, estimant « bienvenu » tout ce qui pouvait contribuer à réduire les tensions avec l’Iran.

Le quotidien libéral d’opposition El Mundo estimait de son côté vendredi dans un éditorial que « l’Espagne joue avec le feu en Iran » en soutenant cette mission et notait que Felipe Gonzalez avait défendu à Téhéran « le droit du peuple iranien à accéder à la technologie nucléaire ».

Dans un article d’opinion publié vendredi par El Pais, M. Gonzalez appelle par ailleurs l’Union Européenne à prendre une « initiative forte » pour un plan de paix « définitif » au Proche-Orient, estimant que la situation « n’a fait qu’empirer » ces dernières années dans la région.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous