IranNucléaireNucléaire iranien: "on arrive à un instant de vérité"...

Nucléaire iranien: « on arrive à un instant de vérité » (Douste-Blazy)

-

AFP, Paris, 24 septembre – L’Iran et la communauté internationale arrivent à un « instant de vérité » sur le dossier nucléaire, a estimé dimanche le chef de la diplomatie française Philippe Douste-Blazy en mettant en garde Téhéran contre le risque de l’isolement.

« Je crois qu’on arrive à un instant de vérité », a dit M. Douste-Blazy au cours d’une émission politique à la télévision française. « Cela fait un an qu’on dit (à l’Iran) qu’il faut arrêter les activités d’enrichissement de l’uranium pour commencer à se mettre à la table de négociations », a-t-il ajouté.

« Le contact est établi entre le principal négociateur côté iranien, M. (Ali) Larijani, et le seul négociateur du côté de la communauté internationale, M. (Javier) Solana », a souligné le ministre français.

« S’il n’y a pas une possibilité d’entente, il faudra faire attention à ce que le nombre de centrifugeuses (iraniennes) en cascade n’aboutisse à une nature autre que pacifique du dossier nucléaire iranien », a poursuivi M. Douste-Blazy.

Fin août, le vice-président de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique (OIEA), Mohammad Saïdi, avait annoncé que l’Iran menait des recherches sur des centrifugeuses d’enrichissement d’uranium encore plus modernes que celles déjà en fonction.

Le ministre français des Affaires étrangères a salué les propos du président iranien Mahmoud Ahmadinejad, qui s’est dit dimanche prêt à « tout » mettre sur la table des négociations si Washington renonçait à l’objectif de changer le régime à Téhéran.

« Je l’ai entendu ce matin dire qu’il était prêt à parler, à négocier », a dit le ministre français. « J’ose espérer que l’Iran saura raison garder et ne voudra pas s’isoler », a-t-il dit.

M. Solana doit rencontrer dans la semaine M. Larijani, avec un mandat renforcé de la part des grandes puissances. L’objectif est d’obtenir que l’Iran accepte de suspendre son enrichissement d’uranium, un programme aux visées potentiellement militaires, en échange d’une série de mesures économiques et diplomatiques.

L’Iran avait jusqu’au 31 août pour accepter, mais sous la pression des trois puissances européennes (Royaume-Uni, Allemagne et France) et de la Chine, les Etats-Unis ont accepté de renoncer aux sanctions immédiates.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous