IranNucléaireRice en pourparlers en Europe sur l’Iran

Rice en pourparlers en Europe sur l’Iran

-

Press Association, 6 octobre – Des négociations en haut lieu vont être menées vendredi à Londres sur le conflit nucléaire iranien, a annoncé le bureau des Affaires étrangères britannique.

La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, va prendre l’avion pour Londres afin de rencontrer la ministre des Affaires étrangères Margaret Beckett ainsi que les représentants de France, d’Allemagne, de Russie et de Chine.

Les EU3+3 vont discuter de la situation actuelle plusieurs jours après que le Royaume-Uni ait annoncé qu’il était prêt à imposer des sanctions économiques contre le régime de Téhéran.

Les pourparlers entre le chef de la politique étrangère de l’UE, Javier Solana, et le négociateur nucléaire en chef de l’Iran, Ali Larijani, ne sont pas parvenus à assurer une suspension du programme d’enrichissement nucléaire de l’Iran.

Par ailleurs, un haut responsable britannique a déclaré mardi que les préparatifs étaient en cours pour la rédaction d’un projet de résolution au Conseil de Sécurité des Nations Unies à New York en vertu de l’Article 41 de la Charte de l’ONU qui autorise les sanctions économiques.

« A moins qu’il n’y ait un changement soudain et inattendu de la part des Iraniens, nous pouvons espérer un renvoi à New York dans la semaine à venir », a-t-il dit.

Le porte-parole du bureau des Affaires étrangères n’a voulu révéler aucun détail sur ces discussions mais a affirmé qu’ils étaient « ravis » que les six nations aient accepté de se rejoindre.

Elles vont envisager une stratégie permettant d’avancer, a-t-il ajouté.

Les ministres ont décidé le mois dernier, lors de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, que si l’Iran refusait de suspendre les travaux d’enrichissement d’uranium (étape clé dans le développement d’armes nucléaires), ils envisageraient une nouvelle résolution du Conseil de Sécurité en vertu de l’Article 41.

La campagne internationale visant à persuader l’Iran d’abandonner son programme nucléaire se poursuit depuis trois ans. Téhéran a déjà ignoré l’ultimatum du 31 août de l’ONU pour la suspension de ses travaux d’enrichissement. Le président radical du pays, Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré qu’il ne stopperait pas, même « un seul jour », les activités d’enrichissement.

7,062FansLike
1,167FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous