IranNucléaireLa menace des missiles venant d’Iran

La menace des missiles venant d’Iran

-

The Washington Times, 10 novembre – Editorial – Alors que le nouveau secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, se prépare pour ses audiences de confirmation, il devra également se consacrer à l’une des menaces à la sécurité les plus sérieuses mais aussi les plus sous-estimées de l’ère post-11 septembre : le danger émergeant de l’arsenal de missiles balistiques de l’Iran de plus en plus menaçant en raison de l’aide considérable apportée par la Corée du Nord. Aujourd’hui, l’Iran détient des missiles balistiques capables de frapper les bases militaires américaines dans le Golfe Persique et en Irak, où environ 150 000 soldats américains sont postés. Ces missiles peuvent atteindre des cibles en Israël, en Jordanie, en Arabie Saoudite et en Turquie et peuvent également toucher certaines parties de l’Allemagne et de l’Italie.

Alors qu’il devient évident, du moins pour le moment, que les Etats-Unis, les Européens et la communauté internationale en général veulent éviter une confrontation avec l’Iran, le régime islamiste, qui a pris confiance en lui, devient de plus en plus agressif et conflictuel. Depuis neuf jours, l’Iran mène des exercices militaires, comprenant des essais de lancement de missiles Shahab capables de frapper des bases américaines dans le Golfe. Dimanche, le commandant en chef des Gardiens de la Révolution d’Iran, le général Yahya Rahim Safavi, a déclaré que les Gardiens avaient formé des milliers de soldats pour des missions-suicides dans le cas où l’Iran était attaqué.

Il faut noter que les dirigeants américains ont qualifié ces manoeuvres de « tentatives d’intimidation ». Mais la réalité sinistre est qu’en plus de travailler sur le développement d’armes nucléaires, Téhéran poursuit à grands pas ses efforts pour tester et développer sa capacité d’atteindre des cibles au Moyen Orient et en Europe à l’aide de missiles balistiques. Il s’agit en fait du Shahab-3, qui est la version iranienne du missile Nodong que la République islamique a importé de Corée du Nord. Le Shahab-3 est un missile balistique à portée moyenne d’au moins 1300 kilomètres, soit suffisamment pour frapper Israël, l’Egypte, l’Arabie Saoudite et certaines zones d’Afrique du Nord, de l’Europe de l’Est et de la Russie. D’autres experts estiment que la portée actuelle du Shahab-3 est proche de 2000 kilomètres. Mais le Shahab-3 n’est qu’une pièce du puzzle, car l’Iran travaille également sur des armes plus dangereuses.

Il y a plusieurs années, l’Iran, tentant d’apaiser les Européens qui craignaient que les Iraniens les prennent pour cibles, a déclaré que le Shahab-3 était la toute dernière version de ce missile et qu’il n’en fabriquerait pas d’autres ayant une portée plus importante. Par la suite, les Iraniens ont annoncé l’existence d’un Shahab-4, mais que celui-ci était similaire à un lanceur satellite et non à un missile balistique. Mais, selon Uzi Rubin, ancien responsable du programme de missile israélien Arrow, ce « lanceur de satellite » n’est qu’une couverture pour dissimuler un missile balistique intercontinental. Ce que les Iraniens doivent faire, a-t-il dit dans une interview avec IranWatch, « c’est des satellites en orbite et menacer l’Amérique une fois pour toutes. Ce sera suffisant pour que les Etats-Unis comprennent qu’ils peuvent être touchés par un ICBM ».

En janvier, le magazine allemand Bild a rapporté que l’Iran avait acheté 18 missiles BM-25 à la Corée du Nord. Le BM-25 est une réplique du SS-N-6, missile balistique à lancement sous-marin de fabrication soviétique, avec une portée de plus de 2900 kilomètres. Le BM-25, selon M. Rubin, « est un missile nucléaire… Il n’existe aucune autre ogive pour celui-ci qu’une ogive nucléaire ». La menace missile de l’Iran est clairement en train de grandir.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous