IranNucléaireL'Iran, frappé de sanctions, opte pour des représailles

L’Iran, frappé de sanctions, opte pour des représailles

-

Le Monde, 23 janvier – par Natalie Nougayrède – L’Iran a opté, lundi 22 janvier, pour des gestes de représailles et de démonstration de force, un mois après avoir été frappé de sanctions par le Conseil de sécurité de l’ONU, et en réaction aux récentes décisions de l’administration Bush d’accroître la présence militaire américaine dans la région du Golfe persique.

L’Iran a décidé d’interdire d’accès à son territoire 38 inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). « C’est le premier pas destiné à limiter la coopération avec l’Agence », a déclaré, lundi, le chef de la commission parlementaire iranienne pour la sécurité nationale, Alaeddin Boroujerdi. Mais la porte-parole de l’AIEA, Melissa Fleming, a minimisé la portée de ce geste en soulignant qu’il y avait « suffisamment d’inspecteurs désignés en Iran pour que l’Agence puisse mener ses activités d’inspection ».

L’Iran a par ailleurs procédé, lundi, à des tests de tirs de missiles de courte portée Zelzal-1 et Fajr-5, dans le cadre de manoeuvres militaires devant durer plusieurs jours. Ce geste intervient après l’annonce, faite le 9 janvier par George Bush, que les Etats-Unis allaient déployer un second porte-avions vers le Golfe persique. Washington a en outre commencé ce mois-ci à déployer vers cette région des missiles Patriot et des sous-marins nucléaires, ainsi que des bombardiers F-16, vers la base d’Incirlik en Turquie.

La résolution 1737 du Conseil de sécurité de l’ONU a accordé à l’Iran un délai de soixante jours, soit jusqu’au 21 février, pour suspendre ses activités d’enrichissement d’uranium, faute de quoi de nouvelles sanctions seront envisagées.

Ces réactions iraniennes apparaissent toutefois dosées. Téhéran n’a pas mis à exécution la menace qu’il avait proférée en 2006 de cesser entièrement sa coopération avec l’AIEA, voire de se retirer du traité de non-prolifération (TNP), au cas où des sanctions seraient votées à son encontre.

CENTRIFUGEUSES À NATANZ

Les inspections de l’AIEA sur le terrain ont déjà été restreintes depuis que l’Iran a mis fin, en février 2006, à un processus de vérifications larges et inopinées.

Les diplomates occidentaux s’attendent à ce que l’Iran annonce bientôt le démarrage d’activités d’enrichissement d’uranium à échelle industrielle, comportant l’installation de centrifugeuses dans un grand souterrain à Natanz, prévu pour en accueillir des dizaines de milliers. Malgré les sanctions qui le frappent, l’Iran a répété qu’il franchirait ce cap avant la fin de l’année dans le calendrier persan, c’est-à-dire avant le 21 mars. Mais des problèmes techniques subsistent.

Lundi, à Bruxelles, les ministres des affaires étrangères des vingt-sept pays de l’Union européenne ont décidé de mettre en oeuvre « pleinement et sans délai » les sanctions visant les programmes nucléaire et balistique de l’Iran. Ils ont ajouté vouloir favoriser « une approche progressive et proportionnée » de l’ensemble de ce dossier.

7,062FansLike
1,155FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Le régime iranien est assis au sommet d’un volcan en éruption

Les manifestations actuelles en Iran sont le volcan dont la Résistance iranienne parle depuis de nombreuses années. Ils ont...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous