IranNucléaireL'Iran réclame le départ du chef de section de...

L’Iran réclame le départ du chef de section de l’AIEA à Téhéran Reuters

-

L’Express, 26 janvier – L’Iran a exigé le départ de son territoire du responsable des Nations unies chargé de superviser les inspections des sites nucléaires iraniens, en l’accusant d’avoir outrepassé la confiance que Téhéran lui accordait, rapportent vendredi des diplomates en poste à l’AIEA à Vienne.

La décision de Téhéran, à la suite de l’interdiction annoncée lundi de l’accès à son territoire faite à 38 inspecteurs de quatre pays puissances occidentales, semble destinée à tester la détermination de l’Occident concernant les activités nucléaires de l’Iran, sans pour autant aller jusqu’à violer les termes du Traité de non prolifération (TNP).

Un diplomate proche de l’Agence internationale de l’énergie atomique a déclaré vendredi que l’Iran avait écrit au siège de l’agence à Vienne pour demander le départ de son chef de bureau en Iran, le Belge Chris Charlier. L’an dernier, l’Iran avait déjà interdit à Charlier de circuler à l’intérieur de la République islamique.

A Téhéran, l’agence de presse iranienne Irna, citant un diplomate iranien, a rapporté que les autorités avaient demandé à l’AIEA de « retirer un inspecteur belge de la liste » des personnes habilitées à travailler en Iran.

« L’Iran et l’AIEA savent que cet inspecteur a communiqué à des pays inappropriés et à des médias des informations confidentielles sur le nucléaire iranien, qui étaient censées être gardées par l’Iran et l’AIEA », a déclaré le diplomate proche de l’AIEA.

7,062FansLike
1,159FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Dix pour cent de la nation iranienne est prête à se sacrifier pour la liberté

Selon les estimations du principal groupe d'opposition au régime iranien, l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI/MEK), plus de...

L’imposture de Khamenei au sujet du coup d’État de 1953 et la révolution de 2022

Le 2 novembre, le guide suprême du régime iranien, Ali Khamenei, a de nouveau attribué la révolution en cours...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous