IranNucléaireL'Agence pour l'énergie atomique restreint son aide technique à...

L’Agence pour l’énergie atomique restreint son aide technique à l’Iran

-

AFP, Vienne, 9 février – L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a annoncé vendredi avoir suspendu près de la moitié de ses projets de coopération technique avec l’Iran, à la suite de la dernière résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur le nucléaire iranien.

« C’est une mesure substantielle (…) car cette assistance est un instrument important pour l’Iran », a déclaré un responsable de l’AIEA.

Selon ce rapport du directeur de l’AIEA Mohamed ElBaradei, dont l’AFP a obtenu une copie, l’agence a suspendu totalement ou pour partie 22 des 55 projets de coopération directs ou régionaux concernant l’Iran.

La décision sur la liste des projets civils qui seront ou non maintenus sera prise au cours du Conseil des gouverneurs de l’agence de sûreté nucléaire des Nations unies, le 5 mars à Vienne.

Mais dans son rapport, le secrétariat de l’AIEA « recommande que le conseil des gouverneurs suive son interprétation des mesures nécessaires ».

La résolution 1737 de l’ONU du 23 décembre sanctionne le refus de Téhéran de suspendre l’enrichissement de l’uranium.

Elle prévoit que « la coopération technique (…) pourra servir uniquement à des fins alimentaires, agricoles, médicales, de sûreté ou d’autres fins humanitaires », mais ne pourra avoir aucun lien « avec les activités nucléaires représentant un risque de prolifération ».

Insistant sur une interprétation restrictive de la résolution, les Etats-Unis avaient poussé ces derniers jours à une réduction de moitié, ce que refusaient les Non-alignés.

L’uranium hautement enrichi peut servir à produire l’arme nucléaire et les Occidentaux craignent que Téhéran ne développe des bombes atomiques sous couvert de son programme nucléaire civil.

A côte de sa mission de surveillance qu’il n’y ait pas prolifération du nucléaire civil vers le militaire, l’AIEA a pour mission d’encourager l’utilisation pacifique de l’atome, par exemple en matière de santé.

Le rapport de vendredi a approuvé un projet aidant l’Iran à préparer des radiothérapies « pour combattre le cancer » — une des spécialités de l’agence de Vienne – en soulignant que cela ne peut avoir « que des applications médicales ».

En revanche, l’AIEA a dit non à un projet pour renforcer les capacités de production nucléaires à l’avenir.

Un autre projet régional pour la formation de spécialistes nucléaires devra être « évalué au cas par cas » pour empêcher que des scientifiques d’Iran n’aient accès à des connaissances utilisables en matière militaire, selon le rapport.

En novembre 2006, les gouverneurs de l’AIEA avaient rejeté une demande d’assistance technique de Téhéran pour la construction d’un réacteur à eau lourde à Arak pouvant produire du plutonium, l’autre source possible de combustible nucléaire militaire.

M. ElBaradei doit présenter le 21 février, un nouveau rapport sur l’enrichissement de l’uranium en Iran commandé par le Conseil de sécurité.

7,062FansLike
1,168FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

Sanctions, une réponse incontournable aux violations des droits de l’homme par l’Iran et aux violations du JCPOA

Les manifestations en Iran durent depuis plus de deux mois, mi-septembre, une jeune femme kurde est décédée après avoir...

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à l'échelle nationale depuis la mi-septembre. Les autorités agissent contre les...

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Doit lire

Désintégration croissante parmi les forces du régime iranien

L'Iran est secoué par une vague de manifestations à...

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous