IranNucléaireLa Maison Blanche tourne en dérision une "offre" d'Ahmadinejad

La Maison Blanche tourne en dérision une « offre » d’Ahmadinejad

-

AFP, Washington, 20 février – La Maison Blanche a tourné en dérision mardi des propos du président iranien Mahmoud Ahmadinejad tout en adoptant une attitude d’attente avant l’expiration d’un délai imposé à la République islamique pour suspendre des activités nucléaires ultra-sensibles.

« Vous croyez vraiment que c’est une offre sérieuse ? », a demandé le porte-parole de la Maison Blanche, Tony Snow, à la presse qui l’interrogeait sur sa réaction à des déclarations faites le même jour par M. Ahmadinejad.

L’Iran pourrait accepter de discuter d’une suspension de ses activités d’enrichissement d’uranium si les pays occidentaux acceptaient simultanément de suspendre les leurs, a dit M. Ahmadinejad dans un discours à Gilan (nord de l’Iran).

M. Snow a refusé de se prononcer à ce stade sur la nécessité de renforcer les sanctions internationales contre l’Iran et a dit attendre de voir le rapport du directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). Mohamed Elbaradei devait selon toute vraisemblance écrire que l’Iran ne s’était pas conformé à la résolution du 23 décembre du Conseil de sécurité de l’ONU.

La résolution 1737 interdisait la fourniture à l’Iran de technologies et de matériels à usage nucléaire et gelait les biens de personnalités et de compagnies liées au programme nucléaire iranien. Elle donnait 60 jours à l’Iran pour suspendre ses activités d’enrichissement. La communauté internationale craint que celles-ci ne soient détournées de leur finalité civile officielle pour fabriquer l’arme nucléaire.

« Nous allons commencer par regarder ce que l’AIEA a à dire. L’échéance, c’est demain », a dit M. Snow interrogé sur de nouvelle sanctions.

Il a rappelé que la communauté internationale n’était pas opposée à ce que l’Iran ait un programme nucléaire civil et offrait même d’y coopérer. Mais « il y a une série de critères qu’ils sont censés satisfaire d’ici à demain », a-t-il dit.

7,062FansLike
1,165FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous