IranNucléaireBouchehr: l'envoi du combustible nucléaire pourrait être retardé (Moscou)

Bouchehr: l’envoi du combustible nucléaire pourrait être retardé (Moscou)

-

AFP, Moscou, 20 février – L’Agence fédérale russe de l’énergie atomique (Rosatom) a affirmé mardi que la Russie pourrait retarder l’envoi du combustible nucléaire à la centrale iranienne de Bouchehr en raison de problèmes de paiement côté iranien.

« Si le manque de financement peut avoir un impact sur le calendrier du projet, il aura aussi un impact sur les dates de l’envoi du combustible nucléaire », a déclaré le porte-parole de l’agence Sergueï Novikov à l’AFP.

Les Russes, qui construisent cette centrale dans le sud de l’Iran, ont agité lundi le spectre d’un retard dans la réalisation du projet, en arguant de problèmes de paiement côté iranien.

Les paiements effectués par les Iraniens sont « insuffisants », a affirmé M. Novikov. « Un protocole russo-iranien signé en septembre prévoyait un financement de 25 millions de dollars par mois pour le projet de Bouchehr », a-t-il précisé.

« Au quatrième trimestre 2006, les Iraniens n’ont payé que 60% des sommes prévues par ce protocole. En janvier, ils n’ont payé que 5,1 millions de dollars, soit 20% des sommes prévues. Et en février ils n’ont rien payé », a-t-il dit.

Téhéran a affirmé de son côté lundi soir qu’il n’y avait « aucun retard dans les paiements de la centrale de Bouchehr », contredisant la société russe Atomstroïexport, chargée du projet, qui accusait l’Iran d’avoir « gelé » ses paiements.

M. Novikov a indiqué que la société Atomstroïexport devait accueillir en Russie « avant fin février » une délégation iranienne pour tenter de régler la question de financement.

« Les dates de cette visite sont en train d’être discutées », a écrit Atomstroïexport, dans un communiqué, espérant que « des décisions concrètes seraient prises rapidement » pour mettre fin au problème.

Atomstroïexport a par ailleurs évoqué « des difficultés pour commander des équipements aux pays tiers, prenant en compte la situation qui s’est créée autour de l’Iran ». Ces difficultés risquent aussi d’avoir « un sérieux impact sur la construction de la centrale », a estimé la société.

Le calendrier approuvé en 2006 par la Russie et l’Iran prévoit que la centrale de Bouchehr soit mise en service en septembre 2007. L’envoi du combustible nucléaire doit en principe être effectué six mois avant, soit en mars.

7,062FansLike
1,160FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

Dernières nouvelles

De sombres nouvelles pour de Téhéran après l’approbation d’une mission pour l’Iran à l’ONU

Après de nombreuses discussions et débats, le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies a approuvé une mission...

La résistance populaire iranienne a changé la politique de complaisance

Peu de temps après que le nouveau gouvernement américain a commencé ses obligations en janvier 2021, main dans la...

Les crimes d’Ali Khamenei à Piranshahr et Javanrud en Iran

Au 67e jour de la révolution iranienne, le régime iranien a tenté de mettre un terme aux manifestations dans...

Iran : médecine chère, vie humaine bon marché

Un regard sur les armes que le régime iranien utilise contre son peuple pour réprimer les protestations sociales, révèle...

Qui est le juge meurtrier du régime iranien Abolqasem Salavati ?

La semaine dernière, le cas de plusieurs personnes arrêtées lors du soulèvement du peuple iranien a été renvoyé au...

Le régime iranien est incapable d’arrêter les protestations

Les gouvernements totalitaires, qu'il s'agisse d'une monarchie ou d'un régime clérical, et leurs partisans internationaux poursuivent le même objectif,...

Doit lire

Iran : la sécurité, un pari dans lequel Khamenei a perdu

Dans son dernier discours, le guide suprême du régime...

Fissures mortelles et indiscernables dans le système iranien

La présence prévue du Guide suprême du régime iranien...

vous pourriez aussi aimer EN RELATION
Recommandé pour vous